Enrichissement illicite L'ancien Directeur du Cadastre proche de la liberté provisoire



L'ancien directeur du cadastre, Tahibou Ndiaye, a fait face, hier, à la commission d'instruction de la cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI) pour prouver l'origine licite de ses biens. Il a été entendu de 11 heures à 19 heures. Il y a une forte probabilité que ce dernier obtienne une liberté provisoire surtout que l'idée d'une deuxième mise en demeure a été écartée. 

Tahibou Ndiaye a balayé d'un revers de la main tous les faits qui lui sont reprochés dans la première mise en demeure qui lui a été servie par le procureur spécial, Alioune. Sur ce, des sources judiciaires confirment une possibilité de liberté provisoire. 

Devant les magistrats, l'ancien patron du cadastre a soutenu avoir gagné licitement tous les biens inscrits en son nom, et ajoute que les indemnités qu'il percevait avec son rang de directeur du cadastre, sans compter le nombre d'années qu'il a passé dans la fonction publique, peuvent lui permettre d'obtenir tous les biens inscrits en son nom.


Vendredi 23 Mai 2014 - 10:53



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter