Enrichissement illicite: Oumar Sarr et Cie sauvés par la commission d’instruction qui doit d’abord statuer sur le cas Karim


Les dignitaires de l’ancien régime peuvent pousser un ouf de soulagement. Le procureur spécial prés de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI), Alioune Ndao devra attendre que le dossier de Karim Wade soit vidé par la commission d’instruction avant de s’en prendre aux autres poursuivis dans le cadre de la traque des biens mal acquis.



Enrichissement illicite: Oumar Sarr et Cie sauvés par la commission d’instruction qui doit d’abord statuer sur le cas Karim
Après avoir mis en branle la machine judiciaire contre Karim Wade, le procureur spécial devra mettre la pédale douce dans la traque des biens mal acquis. En effet, sous peine de vicier toute la procédure, il doit donner à la Commission d’instruction qui a six mois pour terminer son information, toute la latitude de trancher sur le dossier du fils de l’ancien chef d’Etat.
 
C’est pourquoi explique le journal, «L’Observateur», depuis la détention de ce dernier à la maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Rebeuss, le procureur spécial ne compte pas servir de mises en demeure aux autres cibles.
 
Les adeptes du recouvrement des deniers publics devront prendre leur mal en patience.


Mardi 23 Avril 2013 - 12:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter