Enrichissement illicite-Quand Tahibou Ndiaye déballe : « J’ai des terrains mais d’autres en ont plus que moi… »

Il en avait fait part dès les premières heures de son audition dans le cadre de son dossier ; l’ancien Directeur général du Cadastre passe à l’acte. Devant les juges de la Commission d’Instruction (CI) de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI), il n’a pas fait dans la dentelle. Venu avec une pile de dossiers représentant des attributions foncières faites en faveur de plusieurs autorités du pays. « On m’a porté préjudice » dit le détenu qui affirme que ses terrains lui ont été attribués par une « commission qui comprend des représentants de la Primature, des ministères de l’Economie et des Finances, de l’Urbanisme ». Pis, l’un des terrains est même sous hypothèque de la Sicap qui l’a cédé à plusieurs particuliers. Au cours de l’audition, le nom du porte-parole du khalife général des mourides, Serigne Basse Abdou Khadre est revenu à plusieurs reprises.



Des terrains inscrits dans son patrimoine à son appartement à Fès (Maroc) en passant par les cadeaux que lui faisait son ami, Serigne Basse Abdou Khadre, Tahibou Ndiaye balance. Ce, pour préciser que dans le cadre de l’enrichissement illicite, délit pour lequel, il se trouve dans les liens de la détention à la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Rebeuss, « on m’a porté préjudice ». Dans une logique de déballage donc, Tahibou Ndiaye s’est présenté face au juge Cheikh Tidiane Beye avec une pile de dossiers mais il a été toutefois arrêté par ses avocats.


Mais auparavant, l’ancien DG du Cadastre a répété à plusieurs reprises le nom de Serigne Basse Abdou Khadre, le porte-parole du khalife général des mourides. Un ami qui lui offrait beaucoup d’argent chaque fois qu’il le rencontrait. Mieux, Tahibou Ndiaye qui parle de 65 millions de F CFA représentant une estimation des sommes que lui aurait offertes Serigne Basse Abdou Khadre, de faire part de « libéralités » dont il a bénéficié du porte-parole de Serigne Cheikh Mati Léye.


Pis, concernant les biens fonciers enregistrés en son nom, l’ancien DG du Cadastre que se veut très clair, d’affirmer selon « libération » que ses terrains lui ont été attribués par une commission qui comprend des représentants de la Primature, des ministres de l’Economie et des Finances, de l’Urbanisme, etc. Avant de balancer: « Vous savez beaucoup de personnalités ont des terrains dans ce pays. J’ai eu à porter plusieurs dossiers ». A la CI avant-hier, Tahibou Ndiaye a par ailleurs démontré que l’un des terrains qui lui a été attribué est en réalité sous hypothèque de la Sicap qui l’a cédé à plusieurs particuliers. 


Samedi 24 Mai 2014 - 11:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter