Enseignement supérieur : Vers la création d’infrastructures universitaires d’ici à 2017



Enseignement supérieur : Vers la création d’infrastructures universitaires d’ici à 2017
La création d'infrastructures universitaires sera de mise les quatre prochaines années, notamment, dans le cadre du Plan de développement de l'enseignement supérieur et de la recherche au Sénégal (PDESR 2013-2017), a appris l'APS de source officielle, samedi à Saly-Portudal (Mbour).

Ces réalisations visent à répondre au flux de nouveaux bacheliers, par une extension des capacités d'accueil actuelles des établissements d'enseignement supérieur. S'y ajoutent la création de nouvelles institutions d'enseignement supérieur public ''judicieusement réparties'' sur le territoire national et dans le temps, lit-on dans ce plan.

Outre le renforcement des capacités d'accueil des universités existantes en cours de réalisation grâce au budget consolidé d'investissement (BCI) de 2013, il est prévu la construction des universités du Sine-Saloum de Kaolack (USSK), du Sénégal Oriental, la deuxième université de Dakar, une université arabo-islamique, des locaux de la Facultés des lettres et sciences humaines de Dakar, à délocaliser dans la banlieue dakaroise.

C'est aussi le cas pour l'université virtuelle du Sénégal avec 21 espaces numériques ouverts et la création de centres délocalisés des universités existantes. Ce plan d'investissement sera exécuté sur la période 2014-2020.

Le gouvernement du Sénégal se dit conscient de l'enjeu que représente l'existence d'un système performant d'enseignement supérieur dans le développement économique et social d'une nation.

Aussi, face à la crise profonde que connaît le secteur de l'enseignement supérieur au Sénégal, les autorités sénégalaises ont engagé une Concertation nationale sur l'avenir de l'enseignement supérieur (CNAES), de janvier à avril 2013.

A l'issue de ce processus, 78 recommandations s'adressant aux pouvoirs publics, aux acteurs de l'enseignement supérieur et de la recherche, au secteur privé, aux collectivités locales, à la société civile et aux partenaires au développement, ont été formulées.

Ainsi, le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche a-t-il produit un document qui opérationnalise ces recommandations intitulées ''Programme de réformes prioritaires 2013-2017 de l'enseignement supérieur et de la recherche au Sénégal''.

Ledit document expose différentes propositions pour une politique d'enseignement supérieur et de la recherche ''efficace économiquement'', soutenable financièrement et socialement acceptables'' qui pourra être mise en œuvre au cours de la prochaine décennie.

''La situation financière des universités sénégalaises n'est pas prise en compte dans les estimations et a fait l'objet d'un Conseil ministériel dont les décisions attendent d'être exécutées'', a-t-on précisé, de même source.

Aps

Dimanche 1 Juin 2014 - 12:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter