Enterrement précipité de BBY : le PIT fait la leçon aux détracteurs de la coalition présidentielle

Selon le Parti de l’Indépendance et du Travail (PIT) voir en Benno Bokk Yakaar (BBY) une coalition dont la mission est de mettre fin aux prétentions présidentielles d’Abdoulaye Wade, relève d’une immaturité politique affligeante. Pour Maguette Thiam et Cie, « défaire les liens de la coalition présidentielle pour mettre sur pied un succédané de la Cap 21 avec une constellation de partis dont chacun traiterait individuellement avec le chef de l’Etat n’est pas la voie ».



Enterrement précipité de BBY : le PIT fait la leçon aux détracteurs de la coalition présidentielle
BBY a-t-elle atteint ses limites ? Mieux, Macky Sall dispose-t-il assez d’arguments pour faire remplacer par un autre grand pôle politique autour de sa personne ? A ces interrogations, le Parti de l’Indépendance et du Travail (PIT) a apporté des éléments de réponses.
 
Pour le Secrétaire général du PIT, le Professeur Maguette Thiam et ses camarades, la survie de BBY est encore d’actualité en ce sens qu’elle est loin, comme d’aucuns le pensent, à avoir atteint ses limites. Mieux, à leurs yeux, « ne voir en BBY qu’une coalition dont la mission de mettre fin aux prétentions présidentielles d’Abdoulaye Wade relève d’une immortalité politique affligeante ». À ce propos, ils se veulent clairs en clamant que la philosophie de leur formation politique est la suivant : « Le pouvoir n’est pas une fin mais un moyen devant être mis en œuvre pour satisfaire, dans la durée, les besoins et aspirations du plus grand nombre des Sénégalais ».
 
Donnant leur position sur la future alliance autour du président, Maguette Thiam et Cie d’avertir : « Défaire les liens de la coalition au pouvoir pour mettre sur pied un succédané de la Cap 21, avec une constellation de parti dont chacun traiterait individuellement  avec le Président de la République, n’est pas la bonne voie… ».
 
Pour le PIT dans les colonnes du journal « libération », il faut plutôt consolider BBY « en créant en son sein des espaces de rencontres, de débats et de décisions l’ouvrir à tous les Sénégalais désireux de faire corps pour, entre autres, relever les défis de l’éducation, d’une agriculture performante, d’une industrie à revigorer de cette très grosse demande d’emplois dont la non satisfaction est lourde de conséquences ».
 
 


Lundi 25 Novembre 2013 - 11:09



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter