Entichissement illicite: Me Wade et le PDS blâment la loi et vont saisir la Cour suprême

Me Abdoulaye Wade et sa formation politique, le parti démocratique sénégalais (Pds) vont traduire devant la Cour suprême, le régime du Président Macky Sall pour attaquer l’inconstitutionnalité de la loi sur l’enrichissement illicite.



Entichissement illicite: Me Wade et le PDS blâment la loi et vont saisir la Cour suprême
« Nous avions dénoncé, lorsque nous étions dans l’opposition, la loi sur l’enrichissement illicite. Une loi inique. Lorsque je suis arrivé au pouvoir, je l’ai abandonné parce qu’elle est dangereuse.
C’est une mauvaise loi, contraire aux principes élémentaires du droit », dit-il. Le leader du Pds soutient que la loi sur l’enrichissement illicite sape les fondements de la nation et de la République. « Nous ne sommes plus dans un pays de liberté. C’est une liberté octroyée et surveillée. On n’est plus dans un régime liberté. Il y a changement de paradigmes », a martelé Me Wade.

Le leader des libéraux qualifie « d’inélégante » la manière dont les audits sont lancés par le régime. « C’est une violation  grave des fondement de la République.  D’ailleurs, il ne pourra pas réussir là où Diouf et moi n’ont pu rien faire». Me Wade reproche au régime de Macky Sall sa maladresse.

Le numéro un du Pds de déclarer : « Je constate que l’Etat étant une continuité, il (Macky Sall) est en train de devenir une « déwadisation ». Ce qui est difficile, du fait d’un certain nombre de principes que j’ai posés. Il n’en cas considérer les acquis et travailler », confie Me Wade. Et de lancer à l’endroit du Chef de l’Etat : «J’étais son maître. Il sera toujours marqué par son passage au Pds. D’ailleurs, il ne le nie. Il y a des choses qui ne mèneront nulle part ».

Me Wade a interpellé le Délégué de l’Union européenne, les représentants des Ambassades des Etats unis et de la France au sujet de la situation du pays, non sans rappeler leur attitude lors de la dernière présidentielle.

Le leader du Pds a tressé des lauriers pour ses camarades libéraux qui étaient dans le gouvernement et qui ont, dit-il,  évité au pays des catastrophes.


Avec Suonline


Jeudi 7 Juin 2012 - 11:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter