Entre Idrissa Seck et le président Macky Sall, c’est fini pour de bon

Entre l’Alliance pour la République (APR) du président Macky Sall et le Rewmi de Idrissa Seck, la mayonnaise refuse de prendre. La tension émanant des attaques entre les deux formations politiques a eu raison des liens fragiles entre les deux leaders de la coalition Benno Bokk Yaakaar. Le divorce consommé, le maire de Thiès qui livre qu’ «il n’y a plus de contacts entre Macky et moi», se dit déterminé à massifier son parti en vue des prochaines joutes électorales de 2014.



Entre Idrissa Seck et le président Macky Sall, c’est fini pour de bon
Fini le politiquement correct, entre l’APR et le Rewmi, les jeux sont faits. Idrissa Seck a consommé le divorce, hier à Paris dans le cadre de sa tournée européenne. «Il n’y a plus de contacts entre Macky Sall et moi», a-t-il livré face à ses militants.

La page de ce compagnonnage oh combien conflictuel tournée, le leader de la formation orange s’est dit déterminé à massifier son parti dans le cadre des élections locales de 2014. Sur le sort du ministre de l’assainissement, Oumar Guèye, redevenu membre simple du Rewmi après sa destitution du poste de chargé des élections dans la dite formation, Idrissa Seck, ne lâche pas du lest. En effet, l'édile de Thiès précise qu'il poursuit ses investigations sur le limogeage de Abdourahmane Diouf de la Sones et s’il s’avère que le ministre est impliqué, «je demanderai son départ du gouvernement et en ce moment si Macky Sall décide de le maintenir, il deviendra ministre de l’APR et ne siègera plus au gouvernement en tant que représentant du Rewmi», martèle Idrissa Seck sur les colonnes du journal, «L’As».


Jeudi 25 Avril 2013 - 10:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter