Entre regrets et mea culpa : Marwane Ben Yahmed s’explique, «Nous n’aurions jamais dû publier ce dessin »



Entre regrets et mea culpa : Marwane Ben Yahmed s’explique, «Nous n’aurions jamais dû publier ce dessin »
C’est un directeur de publication de l’hebdomadaire panafricain Jeune Afrique qui s’aplatit à plat ventre pour présenter ses excuses, mais assume toute la responsabilité de la publication de la caricature, même s’il reconnait avoir pêché par le laxisme dans le traitement de l’information. Ainsi Marwane Ben Yahmed parle de la sagesse du khalife qui a pardonné et appelle les fidèles à faire de même.

« Nous sommes profondément désolés, nous avons commis une grave erreur, mais que nous n’avons nullement l’intention de les blesser. Nous leur présentons nos plus sincères excuses. Ajoutant qu’il viendra lui-même rencontrer le khalife général des mourides », dixit le directeur de publication de Jeune Afrique Marwane Ben Yahmed.  Ainsi, le directeur du magazine panafricain tient à préciser qu’il n’était au courant de ce dessin, j’étais à Abidjan pour un reportage. Mais en tant que directeur de publication j’en assume l’entière responsabilité », précise –t-il.

A la question de savoir qu’est ce qui a poussé « Jeune Afrique » à en lever le dessin sur le site, le journaliste souligne « qu’il faut savoir battre sa coulpe lorsqu’on commet une erreur, à fortiori aussi grave. Ajoutant que nous n’aurions jamais dû publier ce dessin, l’enlever était donc la moindre des choses. Nous avons ensuite présenté nos excuses, sur le site et dans l’hebdomadaire et à tous nos lecteurs qui se sentis offensés. Poursuivant son mea culpa, le directeur de JA, martèle qu’ils ne visent à offenser personnes et ils respectent toutes les croyances et convictions de chacun.     

Khadim FALL

Mercredi 3 Février 2016 - 08:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter