Entretien - Demba BA: «Revenir au bout de 6 mois reste un objectif »

Victime d’une fracture tibia-péroné le 17 juillet dernier, lors de la 17ème journée du championnat chinois, contre Shanghai SIGP, Demba Ba, l’attaquant de Shanghaï Shenhua, est en convalescence à l’institut Aspetar, au Qatar.



Entretien - Demba BA: «Revenir au bout de 6 mois reste un objectif »
Demba, comment avez-vous vécu votre accident ?  
C’est un accident qui s’est passé très rapidement. Quand j’ai reçu un tacle, un coup, j’ai aussitôt senti que l’os s’était cassé, que la jambe était partie. Et que j’étais reparti pour la même mésaventure que j’avais vécue il y a une dizaine d’années. Il n’y avait pas de tristesse, pas d’énervement. J’ai par contre eu un peu de frustration parce que j’étais dans un bel élan. Mais bon, tout ce qui nous arrive, on sait que ça nous vient de Dieu le Tout Puissant. C’est peut-être la meilleure des choses pour nous. 


Qu’avez-vous ressenti en revoyant les images de votre blessure ? 
Je n’ai pas eu du mal à regarder les images de mon accident. Il y a dix ans lors de ma première grosse blessure, je n’avais pas voulu revoir les images. Mais là, je n’ai pas eu du mal et je continue à les voir. Donc, c’est ça. Je n’ai pas vraiment de problème à regarder et je n’ai senti rien de particulier. 


Un bel élan de solidarité s’est aussitôt tissé autour de vous… 
J’étais à la fois impressionné et très touché. Des personnes avec qui je n’étais pas particulièrement en contact, des footballeurs avec qui j’ai joué et d’autres avec qui je n’ai pas joué… Voir que tout le monde m’accorde un grand respect comme ça, c’est vraiment émouvant. Des gens ont cherché mon numéro et ont tout fait pour me contacter, pour me souhaiter un bon rétablissement. Franchement, ça fait énormément plaisir. 

Le Docteur Bringer estime que vous allez revenir au bout de 6 mois. N’est-ce pas réconfortant ? 
Sur la première blessure, je suis revenu au bout de huit mois. Mais j’ai eu une petite complication au 7ème mois. J’avais repris un tout petit peu trop tôt. Mais aujourd’hui, pour la rééducation, je suis dans des conditions nettement meilleures qu’il y a dix ans. Je suis dans un centre qui est au top du top. Personnellement, j’ai l’expérience que je n’avais pas quand j’étais jeune. Maintenant, revenir au bout de 6 mois reste un objectif. Nous espérons l’atteindre. Cependant, si on ne l’atteint pas, ce n’est pas grave. Il n’y a pas mort d’homme, j’attendrai le temps qu’il faut pour revenir. 

Où en êtes-vous avec votre rééducation au Qatar ? 
Ça se passe super bien. Je suis passé dans une nouvelle phase où j’ai commencé la piscine. Les deux premières semaines ont consisté à beaucoup de travail pour essayer de garder le petit fitness que j’ai de manière à ce que je ne parte par de zéro quand je vais reprendre la course. Ça me permettra aussi d’être au top corporellement et physiquement. Ça va aussi intensifier la force du muscle, de la quadri, du mollet pour ne pas dire de toute cette jambe gauche.  Comme vous le savez un muscle sa perd énormément et très rapidement en période de blessure. Là, je suis dans la piscine, je commence a faire du vélo tout doucement. Franchement, la rééducation avance et suit très bien son cours. 

galsenfoot


Vendredi 26 Août 2016 - 12:14



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter