Entretien avec...Cheick M’Bengue : « La Premier League m’attire »

Avec 186 matches de Ligue 1 au compteur, Cheick M'Bengue s'impose comme l'une des valeurs sûres du championnat de France. A 26 ans, le latéral gauche sévit depuis deux saisons au Stade Rennais après avoir fait l'essentiel de sa carrière à Toulouse. Pour Foot Mercato, l'international sénégalais évoque sa saison et ses ambitions. Gros plan.



Foot Mercato : Vous êtes né à Toulouse et vous y avez fait vos débuts pros. Que représentent cette ville et ce club pour vous ? Quel est votre meilleur souvenir au TFC ?


Cheick M’Bengue :
J’ai été formé là-bas. J’ai été pro là-bas. J’y ai aussi joué la Coupe d’Europe. C’est mon club de coeur (...) Parmi les souvenirs importants, je retiens mon premier match en pro. J’ai pu jouer la Coupe d’Europe. J’ai pu jouer aussi avec l’Equipe de France Espoirs puis avec l’Equipe nationale du Sénégal. On va dire que j’ai tout connu à Toulouse.
  FM : Vous aviez connu des débuts compliqués avec le TFC en CFA. Vous aviez été suspendu 13 matches suite à un tacle. Quelques mots sur cet épisode...
 
CM : C’était plus une semelle qu’un tacle. Il y a une règle qui stipulait qu’au-delà de huit jours d’interruption totale de travail, il y avait automatiquement une suspension de 13 matches. C’était lors de ma dernière année de stagiaire. Je n’étais pas encore pro. Finalement, j’ai signé pro cette année-là. (...) Mais pendant cette longue période, j’ai beaucoup travaillé. Je me suis renforcé physiquement. Je n’ai pas gardé ça en tête. C’est arrivé. Je n’avais pas fait exprès. C’était plus de la maladresse. J’ai signé pro ensuite. Ca n’a pas impacté sur le reste de ma carrière.
 
FM : C’est un club qui vit une saison compliquée. Quel est votre regard sur leur situation ?
 
CM : C’est vrai que j’aurai toujours un regard spécial sur Toulouse. C’est mon club de coeur. Ca m’embête de les voir dans cette situation là. Après pour y avoir joué il n’y a pas longtemps, je pense qu’ils vont s’en sortir. J’en suis sûr parce qu’ils ont beaucoup de valeurs et ils donnent tout. Ce n’est pas facile de se retrouver dans cette situation. Mais je sais qu’ils vont s’en sortir. Je suis de tout coeur avec eux.

 

FM : Vous avez rejoint le Stade Rennais l’année dernière. Pourquoi ce choix ?
  CM : Il me restait un an de contrat à Toulouse. Rennes s’est présenté. Je ne voulais pas partir en fin de contrat au TFC. Ce n’était pas le souhait du club, ni le mien. Ils m’ont formé. Ca me paraissait normal qu’ils récupèrent un peu d’argent. Rennes était la seule piste concrète que j’avais à ce moment-là. J’ai choisi de venir à Rennes. Je ne suis pas déçu.
 
FM : Comment se passe votre saison avec les Bretons ?
 
CM : On a fait dans l’ensemble une bonne première partie de saison. Après, il y a eu des hauts et des bas. On a mal commencé puis on a fait une série qui nous a permis d’être dans la première partie de tableau. On a même été cinquième. Ensuite, de novembre à février, on a eu une période où on n’a pas gagné. On était en plein doute. On a réussi à gagner ce week-end (1-0 contre Lens, Ndlr). Ca ne nous donne pas de garanties pour la suite. Il faut continuer pour faire une série. Mais il est vrai qu’on a fait une saison irrégulière jusqu’à présent.
 
FM : Comment expliquez-vous ce petit coup de moins bien ?
 
CM : Je n’ai pas vraiment d’explication. Après Nice, on a eu ce match contre Montpellier où l’on perd 4 à 0. On se disait que c’était un accident et qu’on allait essayer de se reprendre. On a enchaîné trois défaites d’affilée. Le doute s’est installé. On a perdu un peu confiance. On n’a pas réussi à renouer avec la victoire jusqu’à ce week-end. On espère enchaîner maintenant face à Metz
 
FM : D’un point de vue individuel, quelles sont vos attentes pour la fin de la saison ?
 
CM : J’espère bien finir la saison collectivement et individuellement. Je pense que si collectivement on s’en sort bien, individuellement ça ira aussi. Je vais essayer d’apporter ma pierre à l’édifice en faisant de bonnes prestations afin d’aider l’équipe à être la plus performante possible.
 
FM : Vous évoluez sous les ordres de Philippe Montanier. Que pensez-vous de ses méthodes ?
 
CM : C’est une méthode que j’ai connu l’année dernière. C’est différent de ce que j’ai connu à Toulouse. Il n’y a pas de méthode miracle. Il essaye de bien faire jouer ses équipes. Maintenant, on a eu beaucoup de changements en début de saison. Il fait le maximum pour qu’on joue bien. Ca n’a pas encore porté ses fruits. Mais je pense qu’avec le travail ça viendra.
 

"La Premier League m’attire"

  FM : Vous avez Paul-Georges Ntep pour coéquipier. Quel regard portez-vous sur lui ?
 
CM : Je le connais bien sur et en dehors du terrain. Il a beaucoup de talent. Individuellement, il fait des différences. Il est rapide, technique. Maintenant comme je lui dis toujours, ça dépendra de lui si on met de côté les blessures. Il a toutes les qualités pour réussir. Dans le foot, ça ne suffit pas. Tu peux te retrouver aujourd’hui au top, puis ensuite te retrouver à un niveau où personne ne te reconnaîtra. Il faut toujours se remettre en question et travailler. En tout cas, je lui souhaite plein de bonnes choses parce que c’est un bon joueur et un bon gars.
 
FM : On vous également proche de Moussa Sissoko. Comment analysez-vous son évolution ?
 
CM : Elle est positive. Aujourd’hui, il est international. Il a une belle cote en Angleterre. C’est un joueur qui travaille beaucoup. Il s’est beaucoup amélioré aussi. Je suis content pour lui et pas du tout surpris de le voir à ce niveau parce que c’est quelqu’un qui aime le foot et qui veut toujours progresser. Aujourd’hui, il a atteint un niveau qui ne me surprend pas.
 
FM : On avait parlé d’un intérêt de Sunderland lors de votre départ du TFC. Evoluer en Premier League ou à l’étranger vous intéresse-t-il ?
 
CM : Oui, la Premier League est un championnat qui m’attire. Après, ça dépendra de ce que je ferai sur le terrain. Aujourd’hui, je suis avant tout concentré sur la fin de saison avec Rennes. Après, il me restera un an de contrat. On aura le temps de discuter de ce que l’on fera à l’avenir. Que ce soit à Rennes ou ailleurs, tout ça se fera d’un commun accord avec le club.
 
FM : Vous avez participé à la CAN 2015. Quel bilan en tirez-vous ?
 
CM : C’est un bilan qui ne peut pas être positif parce qu’on a pas réussi à passer les poules. On avait l’équipe et le potentiel pour. C’est dommage de s’être arrêté si tôt dans cette compétition parce qu’on avait beaucoup d’espoirs. On avait bien préparé cette compétition. On était dans une poule difficile. Ca n’explique pas tout. Mais il y a eu de la déception comme on avait beaucoup d’espoirs.
 
FM : Quels sont vos objectifs avec la sélection dans le futur ?
 
CM : On va essayer de bien se préparer pour les qualifications pour la CAN et la Coupe du Monde. On veut représenter au mieux le Sénégal dans ces compétitions là. On a l’équipe pour. On a tout ce qu’il faut pour atteindre ces objectifs.

Foot Mercato

Samedi 7 Mars 2015 - 20:25



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter