Epinglée par la BM et la BAD : Retour sur les déboires de Jiangsu

Jiangsu, la société chargée de reprendre les travaux de construction de l’Université e Kaolack serait en réalité exclue des marchés de la Banque mondiale ainsi que de la Banque africaine de développement.



Epinglée par la BM et la BAD : Retour sur les déboires de Jiangsu
Choisie pour reprendre les travaux de l’Université Cheikh Ibrahima Niasse de Kaolack, l’entreprise chinoise Jiangsu est cependant épinglée dans des affaires de fraude par la Banque africaine de développement (BAD). D’ailleurs révèle Libération, l’institution financière africaine l’a exclue, depuis 2014, des marchés qu’elle finance, et cette mesure court jusqu’en 2038.

Mais, l’institution financière africaine n’est pas la seule à avoir une dent contre la firme chinoise puisque la Commission éthique de la Banque mondiale l’a aussi suspendue de ses marchés. Laquelle mesure est entrée en vigueur depuis le 28 avril 2017, et prendra fin le 27 juillet 2018.

Ousmane Demba Kane

Vendredi 12 Mai 2017 - 12:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter