Equipe nationale : les chantiers d’Aliou Cissé

Le groupe prend forme peu à peu, mais des retouches s’imposent encore à Aliou Cissé. La prestation sans relief de ses Lions, samedi, contre le Burundi, est passée par là.



Equipe nationale : les chantiers d’Aliou Cissé
Empocher les trois points face à l’équipe Burundaise  était l’essentiel. Sauf que cela n’a pas agréé le commun vouloir des férus du foot. A la place d’un festival, les Lions d’Aliou Cissé ont été plutôt réalistes. Il y a eu des individualités qui se sont illustrés dans la performance collective de l’équipe, laissant entrevoir des failles, des  chantiers pour les  prochaines échéances.
 
Le puzzle manquant du 4-4-2
 
Aliou Cissé s’est vite démarqué de la pratique d’Alain Giresse. Le nouveau sélectionneur des Lions est parti avec le noyau de son prédécesseur, mais s’est démarqué de son plan de jeu fétiche le 3-5-2. Aliou Cissé a opté pour le 4-4-2. Si le schéma tactique a apporté satisfaction lors des deux matchs amicaux contre le Ghana et l’équipe du Havre sur le même score (2-1), il s’est grippé contre le Burundi (3-1). Cissé l’a bien compris en passant au 4-3-3, plus prolifique. C’est quoi le problème ? La détermination y était, il a manqué tout simplement un meneur de jeu. Devant les deux milieux axiaux à savoir Cheikhou Kouyaté et Idrissa Gana Guèye, des tauliers, le soutien à l’attaque au niveau de l’entre jeu était inexistant, jusqu’à l’entrée en jeu de Stéphane Badji. Un remplaçant qui change la donne, veut dire que le schéma initial avait un problème de meneur.
 
Une défense hermétique
 
Le but égalisateur de Fiston Abdoul Razack, le capitaine des Intamba, face aux Lions, est le troisième encaissé par la défense d’Aliou Cissé, en autant de sorties. Bien qu’à ses débuts, cette défense certes pas poreuse, est incomparable à celle de Giresse dans les éliminatoires de la dernière édition de la Coupe d’Afrique des Nations (ndlr : 1 but encaissé soit la deuxième meilleure derrière la Côte d’Ivoire). Aliou Cissé peut mieux faire, sa note de satisfaction est que ces deux couloirs, alors le talon d’Achille de l’équipe, se sont ressaisis. Rien n’a filtré à droite encore moins à gauche.
 
L’utilisation de Sadio Mané
 
Cette éternelle question s’est posée encore à l’issue de la victoire des Lions face aux Intamba (3-1). Comment utiliser Sadio Mané ? Tout comme Alain Giresse, Aliou Cissé préfère faire excentrer le milieu offensif des Saints. Ce n’est pas une position de prédilection pour le joueur qui souhaite évoluer en soutien de l’attaque, comme il le fait en club. Bien que passeur décisif sur le penalty de l’ouverture du score pour le Sénégal et buteur, le prodige de Génération n’est pas satisfait de sa prestation contre le Burundi. «Ma prestation d’aujourd’hui (samedi) n’était suffisante. Mais, il faut accepter cela et savoir qu’il y a des matches compliqués», a-t-il précisé à la fin du match. Élément d’une habilité tactique, le natif de Sedhiou pourrait bien être utile, dans le rôle de meneur de jeu ou en attaquant de soutien.
 
Source : Wiwsport
 


Mardi 16 Juin 2015 - 10:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter