Escroquerie en bande via le net-Les Nigérians ont encore frappé: le consul de Norvège saisit la DIC



Escroquerie en bande via le net-Les Nigérians ont encore frappé: le consul de Norvège saisit la DIC
L’escroquerie sur internet a encore fait des victimes. La Division des Investigations Criminelles (DIC) a encore frappé un grand coup. Les limiers de ce démembrement de la police ont appréhendé une bande composée de cinq (5) ressortissants nigérians et une sénégalaise. Les malfaiteurs sont accusés de délits d’escroquerie en bande via le net, usurpation d’identité, faux et usage de faux, trafic d’êtres humains, extorsion de fonds, séquestration, association de malfaiteurs et séjour irrégulier au Sénégal.
Le cerveau de la bande, un nigérian dénommé Goodluck Favour, utilisait des profils de filles pour appâter des européens via le net, les inviter au Sénégal pour  ensuite les séquestrer et leur demander une rançon.
Cette technique, qu’on appelle « broutage » en Côte d’Ivoire » a fait plusieurs victimes avant que le réseau ne tombe sur un norvégien dénommé Bjorn Gunnar.


En effet, Goodluck et ses complices dont deux filles des noms de Ijeoma Evy Orie et Funmilayo Deborah Dairon alias Gina Camara, qui servaient en fait d’appât, avaient mis en place un coup murement réfléchi. Gina invitait des européens à venir passer du bon temps avec elle au Sénégal. Une fois le pigeon a atterri, elle l’invitait dans sa « volaillère » située à Sicap Foire. Là elle l’amenait dans sa chambre se mettait toute nue. C’est à ce moment précis qu’intervient Good Luck qui se présente comme son mari et accuse la victime de forniquer avec sa femme. Pour réparer le préjudice, il réclame un dédommagement avec la complicité d’un faux agent de plice. A Bjorn Gunnar Wickmann, ils vont réclamer 2 bœufs et des moutons  d’un valeur de 13 millions pour laver l’honneur. Le Norvégien ayant hésité, ils confisquent ses deux téléphones haut de gamme. Pis ils menacent de le tuer, s’il ne versait pas la rançon.


Gunnar va alors demander à ses parents et collègues en Scandinavie de lui envoyé la somme de 20.000 euros (13. Millions). C’est finalement le consul de Norvège à Dakar, au courant des déboires de son administré qui va saisir la DIC qui va éventer cette affaire digne d’un film Holliwodien nous renseigne l’ « Observateur ». GoodLuck utilisait des filles nigérianes qu’il faisait venir au Sénégal, profitant de leurs situations précaires pour les transformer en esclaves sexuel. En plus de coucher avec elles, il postait leurs photos nues sur le Net pour appâter des internautes.


Vendredi 20 Juin 2014 - 11:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter