Escroquerie portant sur 1,8 milliard: très remontée contre Wade, Ngoné Ndoye va quitter le PDS




Elle ne supporte pas les accusations d’escroquerie du président sortant Wade portant sur 1,8 milliards de F CFA avec le marabout homme d’affaires, Abdou Mangane. L’ancienne ministre des Sénégalais de l’extérieur annonce une conférence de presse très prochainement pour répliquer au prédécesseur de Macky Sall.
Pour l’heure, Ngoné Ndoye n’exclut pas de claquer la porte du Parti Démocratique Sénégalais (PDS). Bien que contactée par des responsables libéraux qui tentent de la dissuader, elle reste ferme. Certains l’annoncent au parti présidentiel,  l’Alliance Pour la République (APR), d’autres au niveau du mouvement citoyen « Fekké Ma Ci Bollé » de Youssou Ndour. Dans tous les cas, soufflent des sources au journal « l’as », « la page PDS est définitivement fermée pour Ngoné Ndoye ».


Le père de Karim Wade qui parlait de l’affaire il y a à même deux (2) jours, dit avoir connu Abdou Mangane par le canal de son ancien ministre, Ngoné Ndoye. « Je fus approché à ma résidence de Versailles par Ngoné Ndoye qui, sachant que j’allais à Dubaï, est venue me présenter M. Mangane résident à Dubaï comme un homme digne de confiance qui pourrait m’être utile. M. Mangane m’assura qu’il était à ma disposition pour toute action notamment pour des opérations bancaires. C’est ainsi que je leur ai détaillé le problème de mes deux (2) chèques et demandé à Mangane de se rendre à la Maschreg Bank pour expliquer à cette banque que j’étais le véritable propriétaire des fonds des chèques que portait Aïdara Sylla lorsqu’il a été arrêté à l’aéroport de Dakar et leur demander en conséquence de considérer les chèques dont j’avais déjà fait bloqué le paiement comme périmés , de m’ouvrir un compte personnel chez eux et de me créditer les deux (2) montants » dit Wade qui donne par ailleurs une lettre de mission à Mangane.


En effet, le 11 novembre 2013, Wade qui se rendait à Ouagadougou  (Burkina Faso) reçoit 50.000 euros soit 32,5 millions des mains de Mangane qui fait depuis lors le mort.


« De ce jour, je n’ai plus eu de nouvelles de lui. Il ne répondait plus au téléphone et aux emails émanant de moi, de mon assistante ou de mes autres collaborateurs. En un mot, il fit le mort, espérant que j’allais quitter Dubaï avec peu de chance d’y revenir avant longtemps. Ce qui le mettrait à l’abri » lâche le prédécesseur de Macky Sall dans les colonnes du journal « l’observateur » où il ne manque pas de préciser que Mangane qu’il entend en Chine, tantôt à Dakar ou en Malaisie détenant pour l’heure son argent,  « il a dû faire une avance à l’hôtel qui l’avait menacé d’expulsion son collaborateur ».  


Mercredi 15 Janvier 2014 - 10:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter