PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité



Escroquerie sur Aminata Touré et Cheikh Amar : Nabou Ozé, Cheikh Gadiaga et Cie en route vers la prison ?

Ils étaient devant la barre du Tribunal Correctionnel hier. Cheikh Gadiaga, Seynabou Diallo dite Nabou Ozé et leurs présumés complices risquent deux (2) à cinq (5) ans de prison. Procès, le 16 décembre.



Escroquerie sur Aminata Touré et Cheikh Amar : Nabou Ozé, Cheikh Gadiaga et Cie en route vers la prison ?
Poursuivis pour les délits d’association de malfaiteurs, escroquerie et usurpation de fonction, les prévenus, Cheikh Gadiaga, Cheikhou Oumar Sall, et Seynabou Diallo Alias Nabou Osé, ont comparu, hier, à la barre du tribunal correctionnel de Dakar.  Les faits remontent au 27 décembre 2013. Ce jour-là, l’homme d’affaires Cheikh Amar a reçu l’appel d’une dame qui, se faisant passé pour l’ex-premier ministre, Aminata Touré, lui demande la somme de 30 millions de F CFA.  Aussitôt, le patron de Tse remet le montant susmentionné à son garde de corps, Doudou Diallo qui, en compagnie de Cheikh Gadiaga, se rend à la primature. L’argent est remis au chauffeur de l’assistante de Mimi Touré, Cheikhou Oumar Sall, afin qu’il le remette à sa patronne. Mais, Cheikh Gadiaga est revenu sur ses pas  pour récupérer l’argent des mains du chauffeur. Ainsi il prend les 25 millions de F CFA et remet à Cheikh ou Oumar Sall 5 millions de F CFA pour qu’il les remettre à sa patronne, Mme Ndour.


Mais vers les coups de 23 heures, le garde du corps de Cheikh Amar appelle au téléphone l’assistante du premier ministre pour s’assurer si Mimi Touré a reçu la somme de 30 millions de F CFA. Tombée des nus, l’assistance vent la mèche à Mimi Touré qui, n’ayant jamais formulé une telle demande décide de porter plainte.  Les réquisitions auprès des opérateurs de téléphonie, ont été fatales pour eux.  L’affaire est renvoyé jusqu’au 16 décembre pour la plaidoirie des avocats de la défense. Ils risquent deux (2) à cinq (5) ans de prison. 


Mercredi 19 Novembre 2014 - 10:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter