Escroquerie sur Cheikh Amar et Aminata Touré : Me Ciré Clédor Ly renvoie sur ce que cache M. Amar pour « accepter de perdre 30 millions »

Poursuivis pour escroquerie, association de malfaiteurs, et usurpation de fonctions, les prévenus Cheikh Gadiaga, Cheikh Oumar Sall et Seynabou Diallo dite « Nabou Osée » seront édifiés sur leurs sorts, le 06 janvier 2015. Ils encourent des peines allant de 2 à 5 ans ferme.



Escroquerie sur Cheikh Amar et Aminata Touré : Me Ciré Clédor Ly renvoie sur ce que cache M. Amar pour « accepter de perdre 30 millions »

Ils étaient hier devant la barre. La bande à Cheikh Gadiaga, Cheikh Oumar Sall et Seynabou Diallo dite « Nabou Osée », est poursuivie pour escroquerie et association de malfaiteurs sur les personnes de l'Homme d'Affaire Cheikh Amar et l'ancienne Premier ministre Aminata Touré.

Après le réquisitoire du parquet et les plaidoiries des avocats de la partie civile, ceux de la défense se sont succédé pour essayer de disculper leurs clients. Selon Me Assane Dioma Ndiaye, conseille de Cheikh Oumar Sall, son client n'a jamais été de mèche avec les autres prévenus pour escroquer Cheikh Amar. Seulement Me Ndiaye reconnaît "l'erreur" de son client d'avoir gardé la somme de 5 millions cfa sur les 30 briques extorquées à l'industriel Cheikh Amar.

Me Ciré clédor Ly, a de son côté démonté, la constitution de partie civile de l'ancienne première ministre Aminata Touré. Selon lui, Aminata Touré n'avait pas le droit de se constituer partie civile, car elle n'a jamais été victime d'escroquerie et les manœuvres frauduleuses n'étaient pas dirigées contre elle. « Le préjudice de l'infraction ne la concerne pas. Donc, sa constitution de partie civile est radicalement irrecevable et sa demande de franc symbolique est fantaisiste », lance Me LY.
Pour disculper son client Me Ciré Clédor Ly va plus loin en se demandant pourquoi Cheikh Amar n'a pas porté plainte. « La justice devrait se pencher sur les raisons, à moins que ce Monsieur Amar n'ait peur que la justice aille loin et découvre quelque chose que l'on cache. Pourquoi Cheikh Amar a bizarrement préféré laisser ses 30 millions s'envoler sans porter plainte? N'était-ce pas une corruption avortée entre Mimi Touré et Cheikh Amar? »

C'est fort de ce questionnement qu'il a demandé le renvoi des fins de la poursuite à tous les prévenus sans peine ni dépens.


Mercredi 17 Décembre 2014 - 12:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter