Espace: la Terre à la rencontre des comètes

C’est, aujourd’hui 8 mars, le premier jour pour apercevoir la comète Pan-Starrs. Elle a déjà pu être observée à l’œil nu dans l’hémisphère sud et devrait être visible dans l’hémisphère nord plusieurs soirs d’affilée. Une comète pouvant en cacher une autre, la visite d'Ison est quant à elle attendue pour novembre prochain



Photo de la comète C/2011 L4 Pan-Starrs, prise le 8 mars 2013 en Australie.
Photo de la comète C/2011 L4 Pan-Starrs, prise le 8 mars 2013 en Australie.
Il faudra regarder vers l'ouest au coucher du soleil pour espérer apercevoir Pan-Starrs. En France, les conditions idéales seraient en bord de mer sur la côte atlantique, par un ciel dégagé. Il faudra néanmoins s’armer de patience : d’après les scientifiques, la comète serait visible entre les 8 et 13 mars, peut-être jusqu’à la fin du mois, mais ils se refusent à être catégoriques sur les possibilités de la voir à l’œil nu.
« Pan-Starrs est une nouvelle comète, jamais aperçue auparavant, et qui ne fera qu'une seule et unique incursion dans notre ciel avant d'être éjectée dans les profondeurs de la galaxie », estime l'Observatoire de Paris dans un communiqué.
 
Glace et poussière
 
Le corps de la comète, ce qu'on appelle la chevelure, devrait être plus petit que la pleine lune mais apparaitre tout de même sous forme de disque et non de point. Quant à la queue, elle devrait être plus longue que le diamètre de la lune.
Pan-Starrs, comme toutes les comètes, est composée de glace et de poussière. Ces vagabonds de l'espace se forment à la naissance du système solaire et tournent autour du soleil avec des fréquences très variables, de quelques années à plusieurs millions. Lorsqu'elles s'approchent du soleil, la glace se vaporise et une enveloppe étendue, la chevelure, se forme autour du cœur brillant. Elle se prolonge par une traînée de gaz et de poussières qui peut s'étendre sur des millions de kilomètres, et qui se reflète dans la lumière du Soleil. C'est la queue de la comète.
« Un plaisir rare »
Pan-Starrs passera au plus près du soleil le dimanche 10 mars, à 45 millions de kilomètres de distance, ce qui devrait la rendre encore plus visible.
Pan-Starrs est la première comète de l'année, la visite la plus attendue étant celle de Ison en novembre prochain. Elle aussi devrait être visible à l’œil nu le soir, à la fin du mois de novembre, et pendant les mois suivants. Ison, elle n’est pas un visiteur unique, elle est déjà passée il y a dix millions d’années d’après l’observatoire d’Armagh en Irlande du Nord.
« Deux comètes brillantes en une seule année, c'est un plaisir rare », a commenté Karl Battams, du Laboratoire de recherche navale américain, cité par la NASA.

Source : Rfi.fr

Dépéche

Vendredi 8 Mars 2013 - 14:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter