Espagne: Le Real Madrid fait le minimum, retard à l'allumage pour l'Atlético



Espagne: Le Real Madrid fait le minimum, retard à l'allumage pour l'Atlético

Le Real Madrid a entamé sa Liga par une victoire étriquée sur Cordoue (2-0) grâce notamment à un but de Karim Benzema. Carlo Ancelotti avait choisi d'aligner ses deux recrues, Toni Kroos et James Rodriguez au coup d'envoi mais il va falloir un peu de temps à cette constellation de talents pour se régler définitivement. De son côté, l'Atlético n'a pu faire mieux que 0-0 sur la pelouse du voisin, le Rayo Vallecano

Il ne suffit pas d'empiler les joueurs offensifs pour espérer inscrire des buts. Ce vieil adage, Carlo Ancelotti le connaît évidemment. Ces joueurs lui en ont donné un exemple parfait sur la pelouse de Santiago Bernabue face à Cordoue. Avec une défense classique, et Iker Casillas dans les buts, le technicien italien avait aligné Kroos-Modric-Rodriguez-Bale-Ronaldo et Benzema devant. De quoi faire peur à la défense andalouse. Mais finalement les joueurs d'Albert Ferer ont tenu bon, malgré les nombreuses tentatives des Madrilènes. La lumière est venue de Karim Benzema qui, une fois n'est pas coutume, inscrit un but de la tête sur un corner frappé par Toni Kroos. Le Français entame parfaitement la Liga après un Mondial frustrant. A part ça, on retiendra le but refusé pour un hors-jeu, logique, de Cordoue, et le but de Cristiano Ronaldo, son premier en Liga cette saison. Le Portugais, qui sort lui carrément d'un Mondial raté, est venu apporter sa pierre à l'édifice dans son pur style sur une frappe lointaine. CR7 répond déjà à Lionel Messi. Le Real attendait le match de son rival de l'Atlético Madrid face au Rayo Vallecano ce lundi soir.

Des Colchoneros bien pâles

Et les Merengues ont dû être satisfaits de voir qu'ils ont mieux gérer la Supercoupe que leur ennemi juré. En (court) déplacement sur la pelouse du Rayo Vallecano, les joueurs de Diego Simeone n'ont pu faire mieux qu'un pâle 0-0. Avec Mandzukic et Giezmann, les Colchoneros ont livré une prestation assez terne et ont offert au public de Vallecas un piètre spectacle. Finalement, ce sont les joueurs du Rayo qui auront eu les meilleures "occasions", notamment par Manucho dont la tête est repoussée par Moya à 20 minutes de la fin. Sale journée pour Diego Simeone qui concède déjà deux points sur le Barça et le réal après avoir appris sa suspension de 8 matches pour une gifle sur le quatrième arbitre en Supercoupe d'Espagne. francetv sport


Mardi 26 Août 2014 - 12:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter