Etats-Uni: Crash d'Airbus à new york :" le miracle de l’Hudson River"

Le crash spectaculaire d'un Airbus A320, de la compagnie US Airways, peu après son décollage de l'aéroport de New York La Guardia, ce jeudi, est déjà baptisé le miracle de l’Hudson River. L'appareil, qui a heurté des oiseaux, a fini son vol dans les eaux glacées de l'Hudson, la rivière qui traverse la ville de New York, en plein Manhattan. Les 150 passagers et 5 membres d'équipage ont été rapidement secourus, le pilote est devenu en quelques heures un héros national.



C'est dans une eau de la rivière Hudson à à peine 6 degrés que l'Airbus A320 de la compagnie US Airways s'est posé en catastrophe.(Photo : Reuters)
C'est dans une eau de la rivière Hudson à à peine 6 degrés que l'Airbus A320 de la compagnie US Airways s'est posé en catastrophe.(Photo : Reuters)
Ici, on l’a déjà baptisé « le miracle de l’Hudson River », le pilote de l’avion est devenu en quelques heures un héros national. Le drame a failli se jouer au pied des tours de Manhattan, sous le regard des New-Yorkais, et devant des dizaines de caméras de télévision.

En milieu d’après-midi, un Airbus A320 décolle de l’aéroport de La Guardia. Quelques secondes plus tard, l’appareil entre en collision avec des oiseaux, vraisemblablement un vol d’oies sauvages.

Professionnalisme

Ce genre d’incident est fréquent, mais là, les volatiles paralysent les deux réacteurs. Le pilote tente de faire demi-tour, il comprend très vite qu’il ne parviendra pas à rejoindre l’aéroport. Il demande aux passagers de se préparer à l’impact, et puis il se pose sur l’eau.

« Il a utilisé le fleuve comme une piste d’atterrissage », racontent des témoins ébahis. C’était le seul moyen, partout ailleurs il y avait des immeubles et des zones très peuplées.

Il fait un froid glacial ces jours-ci à New York, et à peine plus de 6 degrés dans l’eau. Mais l’avion flotte, les passagers sortent par une porte ouverte, et attendent, debout sur les ailes. Très vite, les bateaux des alentours se portent à leur secours.

Quelques égratignures, quelques cas d’hypothermie, plus de peur que de mal en somme. En une heure à peine, les rescapés étaient à pied sec.
Source:RFI

RFI

Vendredi 16 Janvier 2009 - 10:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter