États-Unis – Des manifestants réclament les déclarations d’impôts de Trump

​Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont défilé samedi à New York, Los Angeles et dans plus de 150 villes américaines pour exiger la publication des déclarations d’impôts de Donald Trump, ce que le président américain refuse de faire contrairement à tous ses prédécesseurs depuis plus de 40 ans.



États-Unis – Des manifestants réclament les déclarations d’impôts de Trump
Environ 5.000 personnes, selon un décompte de Reuters, se sont rassemblées pour cette « Tax March » dans le Bryant Park de Manhattan, d’où ils devaient rejoindre Central Park, et le même nombre environ s’est réuni à Los Angeles.
 
A Washington, quelque 1.500 personnes se sont regroupées devant le Capitole, où plusieurs élus se sont adressés à la foule, qui s’est ensuite dirigée vers le Lincoln Memorial.
 
Le sénateur démocrate de l’Oregon Ron Wyden, membre de la commission des Finances de la chambre haute, a déclaré que Trump ressemblait à un « adolescent essayant de cacher un mauvais bulletin de notes ».
 
Les manifestations se sont déroulées dans le calme alors qu’en parallèle, des échauffourées ont opposé militants pro et anti-Trump dans un parc à Berkeley, où neuf personnes ont été interpellées.
 
Donald Trump a refusé à plusieurs reprises de publier ses déclarations d’impôts, qui pourraient préciser la réalité de ses revenus ou liens d’affaires.
 
En septembre dernier, il affirmait sur ABC News que personne ne s’en préoccupait, à l’exception de certains membres de la presse.
 
« TAX MARCH »
 
Selon les organisateurs de la « Tax March », qui espèrent jusqu’à 100.000 manifestants au total, l’appel à manifester est venu d’un tweet diffusé après la manifestation géante pour les droits des femmes le 21 janvier dernier, au lendemain de l’investiture du milliardaire à la Maison blanche.
 
« Trump affirme que personne ne se préoccupe de ses impôts. La prochaine grande manifestation devrait être une journée des impôts pour prouver qu’il a tort », écrivait le satiriste Frank Lesser sur son compte, un tweet rediffusé plus de 21.000 fois.
 
La date du 15 avril a été choisie car elle correspond généralement à la date butoir pour déclarer ses impôts aux Etats-Unis, même si elle a été repoussée cette année au mardi 18 avril.
 
Dans un sondage publié le 4 avril par l’université de Quinnipiac, plus des deux tiers des personnes interrogées jugeaient que le locataire de la Maison blanche devait publier ses déclarations d’impôts.
 
La Maison blanche n’a pas fait de commentaire sur ces manifestations.
 
Quelques informations ont été tout de même diffusées sur les impôts payés par Donald Trump. En octobre, le New York Times a rapporté que le futur président américain avait déclaré une perte de 916 millions de dollars en 1995.
 
Le mois dernier, la chaîne MSNBC a dit s’être procuré deux pages de déclarations fiscales de 2005 montrant que le président américain avait payé cette année-là 38 millions de dollars d’impôts et déclaré plus de 150 millions de dollars de revenus.
 
(Reuters)


Dimanche 16 Avril 2017 - 14:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter