Etats-Unis: Jeff Sessions confirmé au poste de ministre de la Justice

Le sénateur Jeff Sessions est confirmé au poste de ministre de la Justice du gouvernement Trump. Les démocrates se sont battus contre le choix de ce républicain, considéré par beaucoup de ses pairs comme hostile aux mouvements de droits civiques. Jeff Sessions prend son poste dans un climat de controverse, alors que la cour d'appel de San Francisco doit se prononcer sur la validité du décret de Donald Trump sur les interdictions de visas.



Etats-Unis: Jeff Sessions confirmé au poste de ministre de la Justice
La nomination de Jeff Sessions fut combattue, sans succès, par les associations de droits civiques, et les démocrates. Ces derniers estiment que le sénateur d'Alabama ne sera jamais équitable. Ses prises de positions sur la NAACP - « des communistes » - ou sur le Klu Klux Klan - « ce qui me gêne chez eux ce ne sont pas leurs positions, c'est qu'ils fument de la marijuana » le poursuivent depuis des années. Un poste de juge fédéral lui a ainsi échappé en 1986.

L'homme assure que ses paroles ont été mal interprétées et qu'il sera le champion de la protection des droits de chacun. Ses opposants ne sont pas convaincus mais ils sont impuissants.

Soutien de longue date

Ils ont dénoncé en vain un futur ministre de la Justice qui a toujours voté contre les migrants, contre les droits civiques, un ministre qui ne dénonce pas la torture.

Ce poste ministériel est en fait un remerciement pour services rendus. Le sénateur d'Alabama fut un supporter de Donald Trump dès l'annonce de sa candidature, à un moment où les alliés politiques du milliardaire étaient rares. Sa petite phrase « ce n'est pas une campagne, c'est un mouvement » est devenu un leitmotiv qui a ravi celui qui est désormais le président des Etats-Unis.

rfi.fr

Jeudi 9 Février 2017 - 09:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter