Etats-Unis: New York se débat toujours avec l’après-Sandy

New York continue de se débattre avec les conséquences de l’ouragan Sandy. Entre New York et le New Jersey, des centaines de milliers de foyers sont toujours privés d’électricité. Une situation rendue encore plus difficile par la tempête hivernale qui vient de frapper la région de New York.



Etats-Unis: New York se débat toujours avec l’après-Sandy
La tempête de neige qui a frappé New York était la dernière chose dont la ville avait besoin. Plus de dix jours après le passage de l’ouragan Sandy, des dizaines de milliers de New-Yorkais vivent toujours sans électricité, sans chauffage et sans eau courante.

Les problèmes se concentrent à Staten Island et dans le quartier populaire de Rockaway, dans le Queens. Les associations caritatives font du porte-à-porte pour apporter un repas chaud, de l’eau et du réconfort.
La polémique sur la lenteur du retour à la normale ne cesse d’enfler. Les autorités affirment que les réparations sont considérablement ralenties par des dizaines de milliers de tonnes de débris laissés par Sandy.
Les New-Yorkais font également encore la queue aux stations essence. L’approvisionnement est toujours chaotique. Le maire de New York a annoncé un rationnement en fonction du numéro d’immatriculation.
Michael Bloomberg détaille les mesures de rationnement qu'il doit prendre pour faire face à la pénurie de carburant

Maire de New York
« Nous pensons que le meilleur moyen de réduire les files d'attente, permettre aux clients d'acheter de l'essence plus rapidement, maintenir les stations ouvertes plus longtemps et éviter trop de désordre, c'est d'alterner la possibilité d'acheter de l'essence. A partir de 6h du matin, ce vendredi, les conducteurs dont la plaque d'immatriculation se termine par un chiffre impair ou une lettre pourront acheter de l'essence les jours impairs, comme c'est le cas ce vendredi 9... Les conducteurs ayant une plaque se terminant par un chiffre pair ou zéro pourront acheter de l'essence les jours pairs, comme ce samedi 10 novembre... »
 
Le tableau est encore plus sombre dans l’Etat voisin du New Jersey où le nombre de sinistrés se comptent encore en centaines de milliers, ce qui fait dire au gouverneur Chris Christie : « Il ne manque plus que les sauterelles et la peste pour que le tableau des calamités soit complet. »
 
 
RFI


Vendredi 9 Novembre 2012 - 12:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter