Etats-Unis: disparition du général Schwarzkopf, commandant en chef de la guerre du Golfe

Le général américain, figure emblématique de la guerre du Golfe, avait dirigé les opérations Bouclier puis Tempête du désert. Il était âgé de 78 ans. Le premier à réagir à la disparition du général a été l’ancien président George H.W Bush (père) sous les ordres duquel Norman Schwarzkopf avait servi. Il salue «l’un des plus grands chefs militaires de sa génération».



Etats-Unis: disparition du général Schwarzkopf, commandant en chef de la guerre du Golfe

Son imposant physique lui avait valu d’être surnommé «l’Ours». Son franc-parler, d’être parfois appelé «Norm la Tempête». Le général Schwarzkopf, lui préférait se décrire comme une chouette. Un oiseau de sagesse, ni colombe, ni faucon.

En 1988, ce héros de la guerre du Vietnam prend le commandement central de l’armée américaine. C’est à ce titre que, deux ans plus tard il est nommé à la tête de la coalition internationale chargée de libérer le Koweit qui vient d’être envahi par les soldats de Saddam Hussein. Après deux mois de raids aériens il ne faut que 100 heures aux troupes du général pour reconquérir le pays. Norman Schwarzkopf accède à la gloire militaire. Il prend sa retraite quelques mois plus tard.

En 1993, il publie ses mémoires dans lesquelles il explique pourquoi les troupes internationales se sont arrêtées à l’entrée de Bagdad, en 1991. «Si nous avions envahi tout l’Irak, nous y serions encore et nous devrions supporter le coût de cette occupation» écrit Norman Schwarzkopf.

Sa stature de colosse était réapparue sur les écrans de télévision en 2003. Le général était brièvement devenu consultant militaire pour la chaîne de télévision CBS, à l’occasion de guerre en Irak envers laquelle il s’était montré critique à partir de 2004.

Source : Rfi.fr
 


Dépêche

Vendredi 28 Décembre 2012 - 09:04




1.Posté par Decrauze le 28/12/2012 12:42
L’arme à gauche Schwarzkopf ? A vos souhaits ! –

Pour retrouver l’ambiance de cet instant d’histoire, d’un point de vue iconoclaste, lire "La Solution vénale", "Les Etrennes de Fanfan", "La Loi de la Guerre" et "Dresde in the Gulf" rédigés en 1990-1991 et répertoriés ici : http://journal-pamphletaire1994.blogspot.fr/ (au 20 février).
Extrait : "Attendons les négociations d'après-guerre pour mieux se fixer les esprits. Les principes de papier mâché laisseront place aux intérêts vite déçus. On aura détruit un pays et meurtrit un peuple sans prendre garde à l'équilibre de la région. Le pétrole en promotion, le fantoche Koweït plus fortifié que jamais, les extrémistes retrouvant les voies terroristes après un instant d'abattement... et Allah seul sait quelles surprises encore. " (http://pamphletaire.blogspot.fr/search/label/Guerres)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter