Etats-Unis : la réduction des impôts au cœur de la session du Congrès sortant

Les parlementaires américains retournent ce mardi 16 novembre 2010 au Capitole pour expédier les affaires courantes avant l’arrivée le 5 janvier des nouveaux élus. Deux semaines après leur revers aux législatives, les démocrates sont engagés dans une course contre la montre pour essayer de faire approuver les projets qui leur sont les plus chers, comme les dépenses et la fiscalité.



Etats-Unis : la réduction des impôts au cœur de la session du Congrès sortant
Le nouveau Congrès élu le 2 novembre ne prenant ses fonctions que début janvier, c’est l’ancien qui est encore aux commandes pour six semaines. Comme les démocrates y conservent la majorité, la tentation serait grande pour eux de faire passer toutes les lois qui seront probablement rejetées par les républicains lorsqu’ils deviendront majoritaires. Le procédé ne serait toutefois guère apprécié d’un électorat qui s’est prononcé en faveur d’un changement.

Il y a néanmoins un dossier qui doit être résolu d’ici le 31 décembre : c’est celui des coupes fiscales adoptées sous Bush, et qui expirent à la fin de l’année. Les républicains veulent maintenir les réductions d’impôts pour tous les Américains, y compris les plus riches. Les démocrates ne veulent les renouveler que pour la classe moyenne.

Désaccords entre démocrates

Dès le 15 novembre, il y avait des désaccords entre les démocrates eux-mêmes : les plus à gauche ne veulent pas accorder de réductions aux multimillionnaires, alors que les centristes suggèrent de reconduire les coupes pour ceux qui gagnent moins de 250 000 dollars par an de façon permanente, et durant encore deux ans pour les grosses fortunes.

Le président Barack Obama pourrait accepter cette formule afin de montrer à la nouvelle majorité qu’il est prêt à travailler avec elle. Mais cela sera-t-il suffisant pour adoucir un parti qui ne semble guère enclin à vouloir coopérer avec l’administration démocrate ?

Par RFI

Mardi 16 Novembre 2010 - 10:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter