Etats-Unis : le médecin de Michael Jackson devant la justice californienne

Aux Etats-Unis, le médecin personnel de Michael Jackson mis en cause lors de la mort du chanteur a été accusé d'avoir fait disparaître des preuves avant d'appeler à l'aide lorsqu'il l'a découvert inconscient. Accusation portée lors de la première journée d'audition préliminaire du procès du docteur Conrad Murray, le 4 janvier. Il est sous le coup d'une inculpation pour homicide involontaire. Ses avocats vont plaider la thèse du suicide.



Etats-Unis : le médecin de Michael Jackson devant la justice californienne
Le médecin personnel de Michael Jackson a attendu 21 minutes avant d’appeler les secours, 21 minutes qui pourraient lui coûter cher, 4 ans de prison. Devant une cour de Los Angeles pleine à craquer où était notamment réunis la famille du chanteur et des fans, le procureur David Walgreen a expliqué que le Dr Murray avait essayé de cacher certains éléments aux enquêteurs, il a notamment tenté de dissimuler aux médecins avoir administré au chanteur un puissant anesthésiant, le propofol, qui a causé sa mort.

Lors de cette première journée d’audience préliminaire, plusieurs témoins se sont également succédé dont le responsable de la protection rapprochée de Michael Jackson qui était présent au moment du drame. Il a expliqué que le docteur Murray ne semblait pas savoir comment administrer les premiers secours.

Autant d’éléments à charge qui permettront au juge Michael Pastor de déterminer si oui ou non un procès aura lieu même si la question semble aujourd’hui superflu. Lors de cette enquête préliminaire, qui devrait durer deux semaines, une trentaine de témoins seront appelés à la barre dont les enquêteurs mais aussi des proches du chanteur.

Le Dr Murray n’a pas fait de déclaration lors de son arrivée au tribunal, il est accusé d’homicide involontaire et clame toujours son innocence.

Rfi

Mercredi 5 Janvier 2011 - 09:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter