Etats-Unis: les candidats à la vice-présidence à l’offensive

Le démocrate Tim Kaine et le républicain Mike Pence ont participé mardi soir à l’unique débat qui les opposera dans cette campagne présidentielle. Un débat plus policé que le premier face-à-face entre Hillary Clinton et Donald Trump, mais au cours duquel les spectateurs n’ont pas appris grand-chose sur celui qui sera le prochain vice-président américain.



Etats-Unis: les candidats à la vice-présidence à l’offensive
Le débat opposait le gouverneur républicain de l'Indiana Mike Pence, 57 ans, et le sénateur démocrate de Virginie Tim Kaine, 58 ans, deux politiciens expérimentés mais peu connus. Or tous deux étaient en service commandé et les téléspectateurs ont eu l’impression d’assister à un débat entre les doublures des deux vedettes de cette campagne présidentielle.

Tim Kaine, très nerveux au début, à beaucoup interrompu son adversaire. Mike Pence plus calme, a parfois eu du mal à défendre certaines positions de Donald Trump. Ce que le démocrate n’a pas manqué de faire remarquer. « A six reprises ce soir, j’ai dit au gouverneur Pence : "Je ne comprends pas comment vous pouvez défendre les positions de votre candidat dossier après dossier. Et à six reprises, il a refusé de défendre son colistier." »

Il est vrai que sur l’immigration par exemple, Mike Pence n’a pas endossé la proposition de Donald Trump d’expulser, une fois entrée à la Maison Blanche, 11 millions de migrants clandestins vivant aux Etats-Unis.

« Quand nous aurons sécurisé la frontière, et pas seulement construit le mur, quand nous aurons fait tout ça, nous allons réformer les lois sur l’immigration », a assuré le colistier de Donald Trump

Tirs nourris

Mike Pence a beaucoup insisté sur ce qu’il considère être l’échec de la politique Obama-Clinton en Irak et en Syrie. Tim Kaine est revenu sur « la fascination de Donald Trump pour les dictateurs ». Vladimir Poutine, maintes fois cités au cours de ce débat, a réussi, si telle était son intention, à s’immiscer dans la campagne électorale américaine.

rfi.fr

Mercredi 5 Octobre 2016 - 08:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter