Etats-Unis : levée de boucliers après l’autorisation des canifs à bord des avions

Aux Etats-Unis, les canifs de poche seront à nouveau autorisés dans les avions à partir du 25 avril prochain. C’est l’une des conséquences des coupes budgétaires automatiques qui sont entrées en vigueur il y a 10 jours. Et la mesure provoque une véritable levée de boucliers.



Un avion d'US Airways et un avion de d'American Airlines sur le tarmac de l'aéroport Ronald Reagan dans le Conté d'Arlington, en Virginie.
Un avion d'US Airways et un avion de d'American Airlines sur le tarmac de l'aéroport Ronald Reagan dans le Conté d'Arlington, en Virginie.
L’équation est simple. Si les agents de sécurité des aéroports américains ont moins d’objets interdits à chercher, ils passeront moins de temps avec chaque passager et moins de monde sera donc nécessaire aux portiques de sécurité.

En période de restrictions budgétaires forcées, l’agence américaine de sécurité dans les transports, la TSA, a donc choisi d’autoriser en cabine les canifs de poche dotés d’une lame de moins de six centimètres de long par un centimètre maximum de large ; mais aussi les clubs de golf et les crosses de hockey, autant d’articles qui avaient été interdits après le 11 septembre 2001.

Premier à réagir, le président de la compagnie aérienne Delta assure que cela ne changera rien, ou ne fera que « peu de différence dans le flux des passagers » par rapport aux risques encourus par le personnel navigant.

Et les syndicats enfoncent le clou : « L’interdiction des objets dangereux doit rester en place », martèle la Coalition des hôtesses et des stewards qui a lancé une pétition, samedi 10 mars, sur le site de la Maison Blanche, dans laquelle elle rappelle que les terroristes du 11-Septembre n’étaient armés que de cutters.

Source : Rfi.fr

Dépéche

Lundi 11 Mars 2013 - 09:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter