Etats-Unis: un ancien de la NSA va être jugé pour vol de documents secrets

La NSA, la National Security Agency, n’a pas de chance avec ses sous-traitants. Après Edward Snowden, exilé en Russie, elle a été victime d’un autre vol de documents de la part de l’un de ses prestataires : Harold Martin, 51 ans, qui travaillait pour l’agence depuis une vingtaine d’années.



Etats-Unis: un ancien de la NSA va être jugé pour vol de documents secrets
Lorsque les agents du FBI ont perquisitionné au domicile de Harold Martin cet été, ils ont découvert six documents confidentiels de 2014, mais en fouillant un peu plus, ils se sont rendu compte que l’ex-agent habilité top secret avait accumulé chez lui au fil des années l’équivalent de 500 millions de pages de rapports classifiés placés dans des cartons et même dans sa voiture.

La police a aussi trouvé des dizaines d’ordinateurs, de disques, de puces et de matériel informatique appartenant au gouvernement, ainsi que de nombreuses armes dont un fusil d’assaut.

Selon l’accusation, Harold Martin aurait aussi communiqué avec des personnes non identifiées en russe et aurait téléchargé des informations en russe et en d’autres langues. Selon son avocat qui a essayé sans succès vendredi 21 octobre d’obtenir sa liberté sous caution en attendant son procès, Martin n’est ni un espion, ni un lanceur d’alerte, ni un traitre, mais simplement un collectionneur invétéré. Il souligne qu’à l’inverse de Snowden, il n’a pas distribué de documents secrets aux journalistes, et il ne les a pas vendus non plus à une puissance ennemie.

Si tel était le cas, il risquerait 30 ans de prison. Pour le moment, la peine maximale dont il pourrait écoper serait d’un an pour conservation d’informations confidentielles, plus dix ans pour vol de matériel gouvernemental.

Ousmane Demba Kane

Dimanche 23 Octobre 2016 - 08:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter