Euro 2016 – 8es : la Pologne élimine la Suisse au bout du suspense !

Les deux équipes ont dû aller jusqu’aux tirs au but pour se départager, après un 1-1 à la fin du temps réglementaire, puis des prolongations. Au final, c’est la Pologne qui l’a emporté et qui se qualifie pour les quarts de finale !



La Pologne est en quarts ! Au terme d’un match où les deux équipes ont montré de belles choses, la sélection de l’Est européen, largement supérieure en première période avant de sombrer en deuxième, l’a emporté aux tirs au but. On n’avait même pas atteint la première minute de jeu que la Pologne était à deux doigts d’ouvrir le score, puisque profitant d’une mésentente entre Sommer et sa défense, Milik ne parvenait pas à cadrer alors que la cages était vide (1e) ! La domination polonaise était totale, et les assauts se multipliaient dans la surface suisse. Les Helvètes montraient qu’ils avaient du répondant, avec une opportunité de Dzemaili finalement non-cadrée (10e). Ils montaient même en puissance, avec plusieurs percées de Lichtsteiner sur son côté droit. Les débats étaient de plus en plus équilibrés, mais c’est bien la Pologne qui semblait la plus proche d’ouvrir le score. Seul au niveau du point de pénalty, Krychowiak envoyait le ballon au-dessus de la barre transversale de la tête (29e) ! Peu après, Milik réceptionnait un ballon au deuxième poteau, mais loupait encore une fois le cadre (32e). Une frappe de Dzemaili contrée par un défenseur venait ensuite inquiéter un Fabianski décisif pour l’envoyer en corner (38e).
 
Et c’est bien la Pologne qui prenait l’avantage après une contre-attaque rondement menée par Grosicki. Ce dernier centrait à destination de la surface – Milik laissait le ballon passer – et Błaszczykowski était seul pour conclure l’action à merveille (0-1, 39e). Il faut dire que les troupes d’Adam Nawalka combinaient facilement dans les derniers mètres, tout l’inverse d’une équipe suisse en manque d’idées devant, avec un Seferovic qui n’a pratiquement pas touché le moindre ballon. Shaqiri tentait ainsi la plupart du temps de faire la différence sur une action individuelle, presque tout le temps sans succès, à l’image de cette longue percée qui a débouché sur une passe ratée dans la surface au retour des vestiaires, puis, de cette frappe trop axiale bien boxée par Fabianski (51e). Piqués au vif, les Polonais réagissaient bien, et Błaszczykowski mettait encore Sommer à contribution avec une frappe bien détournée par le portier de Gladbach (53e).
 
La séance fatidique a tourné au cauchemar pour les Suisses
 
Avec des changements résolument offensifs – comme les entrées d’Embolo et Derdiyok – Petkovic tentait d’insuffler un nouvel élan à son équipe. Mais la Pologne était bien en place. C’est donc sur coup de pied arrêté que la Suisse était sur le point de revenir dans le match, avec un sublime coup-franc de Rodriguez qui aurait nettoyé la lucarne sans l’intervention décisive de Fabianski (74e). La Suisse poussait et Seferovic voyait son tir échouer sur la barre transversale (78e) ! Et Shaqiri allait enfin être récompensé, avec un superbe retourné qui a touché le poteau avant de se loger au fond des filets, sans aucun doute le plus beau but de l’Euro jusqu’ici (1-1, 82e) ! La Pologne était sonnée, mais a tout de même réussi à conserver le nul jusqu’à la fin du temps réglementaire. On assistait donc à une première prolongation pour le premier huitième de l’Euro…
 
La Suisse avait toujours le dessus, avec un Shaqiri bien en confiance après son but sublime, mais le rythme était déjà bien retombé, les deux équipes semblant de plus en plus fatiguées. Les coups d’éclat de Shaqiri, bien épaulé par Embolo, mettaient le feu dans la défense adverse. Fabianski déviait même une tête de Derdiyok avec un arrêt décisif pour éviter que la Nati ne prenne l’avantage. La Pologne ne faisait que subir, et Lewandowski, auteur d’un match très moyen, ne voyait plus le ballon. Le score en restait là. Direction les tirs au but. Et à ce jeu-là, c’est la Pologne qui a été la plus forte (5-4), ayant inscrit toutes ses tentatives et profitant du raté énorme de Xhaka. Les coéquipiers de Krychowiak, auteur du dernier tir au but parfaitement placé sous la barre, sont donc qualifiés pour les quarts de finale de la compétition pour la première fois de leur histoire !

Khadim FALL

Samedi 25 Juin 2016 - 16:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter