Euro : Antoine Griezmann ou Cristiano Ronaldo, à qui le Ballon d'Or ?

Alors qu'Antoine Griezmann a porté l'équipe de France en finale de l'Euro avec un doublé contre l'Allemagne (2-0), Cristiano Ronaldo a lui aussi été décisif deux fois pour emmener le Portugal au Stade de France dimanche. Les deux hommes se rapprochent du Ballon d'Or. Mais qui a l'avantage ?



Antoine Griezmann toujours plus haut

Depuis quelques mois, Antoine Griezmann est entré dans une nouvelle dimension et s’il vient à remporter l’Euro dimanche, le Français de 25 ans ne sera pas loin de succéder à Zinédine Zidane, dernier Français à avoir reçu un Ballon d’Or (1998).

Avec son club de l'Atlético de Madrid, l’ancien joueur de la Real Sociedad a été décisif dans les moments cruciaux, avec une régularité impressionnante. Transformé par Diego Simeone, son mentor, il s’est imposé comme le leader de l’attaque des Colchoneros (22 buts en Liga, 7 en C1). Son but contre le Real lors du derby, son doublé en quart de finale de C1 pour éliminer le Barça, puis sa réalisation décisive contre le Bayern Munich à l’Allianz Arena pour envoyer l’Atlético en finale, ont témoigné de son importance. Son penalty raté en finale de Ligue des champions a un peu terni sa saison pleine, mais «Griezmannix le Gaulois» comme l'a surnommé Marca, s'est installé comme une référence mondiale à son poste.

Avec les Bleus, s’il a mis du temps à véritablement entrer dans son Euro, peut-être marqué par sa saison éreintante, il s’est réveillé au meilleur moment. Après son but en poule contre l’Albanie, il a inscrit un doublé contre l’Irlande en huitième (2-1), continué son œuvre avec un piqué superbe et deux passes décisives contre l’Islande (5-2), avant de signer un doublé pour l’histoire contre l’Allemagne en demi-finale (2-0). Avec 6 buts, il est devenu le meilleur buteur dans un Euro depuis Michel Platini (9) en 1984. Et le total pourrait encore grimper dimanche.

Euro : Antoine Griezmann ou Cristiano Ronaldo, à qui le Ballon d'Or ?
Cristiano Ronaldo toujours aussi extra-ordinaire

Contrairement à Antoine Griezmann, Cristiano Ronaldo est un abonné de la cérémonie du Ballon d’Or. Le Portugais a pris place sur le podium huit fois en neuf ans, remportant le trophée à trois reprises (2008, 2013, 2014). Battu par son rival de toujours Lionel Messi lors de la dernière édition, CR7 a l’occasion de revenir un peu plus sur l’Argentin (5 Ballons d’Or). Surtout, il peut remporter ce qui manque toujours à Messi : un titre avec son équipe nationale.

Avec le Real, Ronaldo a inscrit 16 buts en Ligue des champions, n’échouant qu’à une longueur de son record de 2013-2014. S’il n’a pas marqué dans le jeu en finale, il a offert le sacre aux hommes de Zidane en transformant le tir au but décisif. Avant cela, il avait notamment mené la «remontada» contre Wolfsburg en quart ou porté les Merengue contre la Roma en 8es. Toujours aussi affolant sur le plan statistique – il a aussi inscrit 35 buts en Liga –, CR7 a abordé l’Euro avec la pression de tout un peuple.


En dedans pendant les deux premiers matches, où il a tout raté ou presque, il s’est réveillé avec un doublé contre la Hongrie pour valider la qualification en huitième de finale. Discret contre la Croatie et contre la Pologne, il a montré toute sa valeur en demi-finale, avec un but de la tête (au prix d'une détente incroyable) et une passe décisive contre le pays de Galles (2-0). Face à la France, Ronaldo cherchera à réaliser son «rêve» de titre avec la Seleçao, douze ans après ses larmes en finale de l’Euro 2004 contre la Grèce. S'il y parvient, le suspense pour le prochain lauréat du Ballon d’Or sera mince.


lequipe.fr

Samedi 9 Juillet 2016 - 09:52



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter