Euro - Les Pays-Bas et l'Italie gagnent petit

L'Italie s'est fait très sérieusement accrocher par l'Azerbaïdjan lors de la 2e journée des éliminatoires pour l'Euro 2016, mais elle s'est trouvée un héros en la personne de Giorgio Chiellini, buteur contre son camp mais également auteur du doublé qui a offert la victoire aux Transalpins (2-1). Dans le même temps, les Pays-Bas ont souffert face au Kazakhstan. Longtemps menés, les Néerlandais se sont imposés sans convaincre (3-1). A noter également dans cette soirée le carton de la Belgique face à Andorre (6-0).



Sans flamber, la Squadra Azzura s’en est sortie poussivement. Tombeurs de la Norvège (2-0) il y a un mois pour lancer les éliminatoires, les Transalpins se sont montrés peu inspirés en attaque ce vendredi à Palerme, buttant souvent sur une défense azérie regroupée dans sa partie de terrain. Les joueurs d’Antonio Conte ont trouvé une première fois la faille sur coup de pied arrêté, juste avant la pause (43e), grâce à un joli coup de tête du défenseur Giorgio Chiellini, avant que celui-ci n’égalise contre son camp à un quart d’heure du coup de sifflet final. Mais le Turinois, bien décidé à rattraper sa bévue, replaçait sa tête cinq minutes plus tard (82e) -dans le bon but cette fois-ci- pour marquer un triplé un peu particulier et offrir, dans la douleur, la victoire aux siens.  Dominatrice de bout en bout mais maladroite dans le dernier geste, la Squadra Azzura se contente du service minimum et conserve ainsi les rênes du groupe H aux côtés de la Croatie, qui s’est difficilement défaite de la Bulgarie (1-0).

Alerte orange pour les Pays-Bas

Battus par la République Tchèque (2-1) pour leur entrée en lice dans ces éliminatoires, les Pays-Bas ont eux confirmé leurs difficultés actuelles en butant sur une accrocheuse équipe du Kazakhstan. Sans imagination, les hommes de Gus Hiddink se sont compliqués la tâche en encaissant un but rapidement sur une grossière erreur de marquage. Oublié sur un corner, Abdulin marquait de la tête sur la première, et presque dernière, incursion kazakhe dans le camp des Bataves (0-1, 17e). Stupeur à l'Arena d'Amsterdam où les fans oranges avaient déjà reçu une première douche froide quand van Persie, quelques minutes auparavant l'ouverture du score adverse, s'était vu refuser un but pour une position de hors-jeu (12e). 
En dépit d'une possession de balle outrageuse (80%), les Néerlandais allaient devoir attendre l'heure de jeu pour égaliser. Un centre parfait d'Affelay trouvait le front de Huntelaar qui marquait six minutes après son entrée en jeu (1-1, 62e). Coaching gagnant pour Hiddink mais ses joueurs n'étaient toujours pas sortis d'affaire pour autant. Surtout que devant, le malheureux van Persie, n'était vraiment pas en réussite et que Robben touchait du bois sur une merveille de coup-franc (74e). Les partenaires du parisien van der Wiel évoluaient pourtant à onze contre dix depuis l'exclusion de Dzholchiyev pour un tacle les deux pieds décollés (64e)... La lumière venait finalement d'Afellay, et d'un petit coup de pouce du destin qui détournait le tir du milieu de l'Olympiakos (2-1, 82). Le plus dur était fait et le 3e but de van persie sur penalty relevait plus du soulagement que de la véritable performance sportive (3-1, 89e). Toujours dans ce Groupe A, la République Tchèque a enchaîné une seconde victoire de rang en s'imposant en Turquie (1-2) et sera peut-être dure à déloger de la première place.

Les Belges s'amusent

Après le report en mars 2015 de son match en Israël, la Belgique n'a pas  manqué son entrée en lice dans ces qualifications. A Bruxelles, les Belges ont  assommé Andorre (203e au classement Fifa), 6 à 0, en deux temps : trois buts en  sept minutes en première période, trois autres en neuf minutes en seconde. Israël s'est imposé (2-1) à Chypre. C'est le Pays de Galles, qui a concédé  le nul (0-0) à domicile contre la Bosnie, qui mène le groupe B avec 4 points,  devant Belges, Israéliens et Chypriotes (3 pts).

FRANCETV sport

Samedi 11 Octobre 2014 - 11:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter