Évacuation sanitaire de Bibo Bourgi en France : la CREI dit niet

Le verdict est finalement tombé en ce qui concerne l'évacuation ou non de Bibo Bourgi, témoin-clé dans le procès de Karim Wade. La Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI) a rejeté la requête. Ce dernier sera finalement soigné à Dakar, décide le juge Henry Grégoire Diop.



Une décision qui est lui de laisser insensible la défense de Bibo Bourgi. Me Leyti Ndiaye dit qu'il est choqué. «Je suis très déçu. Je l’avoue, c’est une décision qui est lourde de conséquence pour notre client. Il y a qu'un état de santé du point de vue scientifique, médical, ne peut être attesté que par des gens qui l'ont vu. Au moment où je vous parle, il y a dans le dossier de la CREI, quatre (4) rapports d’expertise qui ont été commandités de la Commission d’Instruction (CI) d’abord, et ensuite par la Cour elle-même. Et toutes ces personnes ont conclu d’une part que Khalil Bourgi est effectivement malade, que son état de santé nécessite des soins urgents et que ces soins doivent lui être apportés en France. Ça je ne l’ai absolument pas inventé. ça figure sur des documents, des rapports d’expertise qui  ont été demandé par la Cour elle-même ». 


Ibrahima Khalil Bourgi a été dispensé d’audience depuis l’ouverture du procès le 31 juillet dernier. Bourgi, malade, a été extrait le 14 août dernier d’une clinique dakaroise où il recevait des soins, pour être conduit sur une ambulance au Palais de justice de Dakar. Il s'est présenté à la barre de la salle 4 sur une chaise roulante avec ses perfusions.  Le juge Henry Grégoire Diop avait décidé d’une suspension de séance, dès l’ouverture du procès de l’ancien ministre Karim Wade, après avoir réclamé la présence de M. Bourgi, contre qui il avait émis un mandat d’amener. En ce qui concerne la riposte à donner à la décision de la Cour de refuser l'évacuation de Bibo Bourgi, la robe noire sur les ondes de la Rfm, entend se concerter avec son client, pour la suite à donner à l'affaire. 




Samedi 23 Août 2014 - 11:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter