Évaluation du référendum : Ce que le forum civil reproche Abdoulaye Daouda Diallo.

La Plateforme des acteurs de la société civile pour la transparence des élections (Pacte) a déploré les conditions dans lesquelles le référendum du 20 mars s’est déroulé. Elle a présenté, dans un point presse, l’évaluation dudit référendum mais a également émis des recommandations pour qu’à l’avenir, ce genre de scrutin soit fait dans les règles de l’art.



Après avoir rappelé leur position publique exprimée avant le référendum, à travers deux déclarations en date du 25 février  et du 17 mars, la Pacte a relevé les points saillants de la consultation, notamment la campagne déguisée du ministre de la jeunesse, l’achat de conscience, la violence dans certaines localités etc.

Pour lutter contre ces actes, Babacar Fall, coordonnateur exécutif du comité de la Pacte a fait savoir que : « la présence d’une personnalité neutre à la tête du ministère de l’intérieur serait une chose nécessaire pour un référendum sans parti pris ».

Poursuivant sur sa lancée,  « nous ne pouvons pas
répondre de manière tranchée, mais nous pensons que, quelle que soit la couleur politique du ministre de l’Intérieur en charge des élections, il doit être suffisamment neutre. Comme l’adage l’a dit « on ne peut pas être à la fois juge et parti ». Le coordonnateur de la PACTE rappelle «l’erreur grandiose» d’Abdoulaye Daouda Diallo qui avait fait une publication des résultats, ce qui « ne relève pas de ses  compétences »,  a-t-il déploré.

Sur la question du vote obligatoire soulevé par le député Ablaye Makhtar Diop, Babacar Fall affirme que : «le fait d’aller voter  relève de la responsabilité de chaque citoyen. Les partisans politiques doivent retourner à leur rôle respectif, celui de former, d’éduquer et d’éveiller les consciences des citoyens pour les amener à saisir les enjeux. Mais, c’est impensable d’obliger les personnes à aller voter », renseigne-t-il.

Selon lui : « le processus de vote est tellement long et infernal pour un citoyen d’accomplir son devoir civil et politique. Dès lors il faudrait procéder à une simplification des  procédures de vote ».

M. Fall a aussi relevé la nécessité de procéder à l’audit du fichier électoral surtout après le tollé soulevé par ce scrutin du 20 mars. Scrutin que l’opposition n’a cessé de décrier.
 
 

Aminata Diouf(stagiaire)

Vendredi 1 Avril 2016 - 14:37




1.Posté par PAPE le 01/04/2016 15:48
IL FAUT APPELER UN CHAT UN CHAT.
CE GUS EST L'INSTIGATEUR D'UNE FRAUDE MASSIVE. LE NON EST SORTI VICTORIEUX DE CE RÉFÉRENDUM.

2.Posté par massage savonnage douceur 77 225 28 71 le 01/04/2016 16:31
Après une semaine de boulot et d’Istres la fatigue est au rendez vous je vous invite dans notre salon pour lâcher prise, une jolie fille vous accueil et conduit ver la relaxation extrême faites le dans un univers offrant sérénité, « sensualité »77 225 28 71

3.Posté par PAPE le 01/04/2016 18:59
AVEC CE RÉGIME, TOUT EST PLANIFIÉ. IL N’Y A NI COÏNCIDENCE, NI HASARD.
LES 3/4 DES COMMUNIQUÉS ET DES ARTICLES VIENNENT DU PALAIS. MÊME QUAND IL EST FAIT MENTION DU JOURNAL , « ENQUÊTE » PAR EXEMPLE, C’EST UN LEURRE. C’EST LE SERVICE DE COM A LA PRÉSIDENCE, ET UNE CELLULE SPÉCIFIQUE CHARGÉE DES RELATIONS AVEC LES MÉDIAS QUI FAIT LE JOB.
MAIS CE QUE BEAUCOUP DE GENS IGNORENT, C’EST QUE LORSQUE DES ARTICLES PARAISSENT SUR DES CITOYENS ARRÊTÉS, SURTOUT LORSQU’ILS DÉRANGENT LE RÉGIME ( ALASSANE SENE, GUISSE DU FPDR, SAMBA THIOUB DE REWMI, ETC…) TOUT PART DE CETTE CELLULE DE LA PRÉSIDENCE. LES ARTICLES SONT DÉJÀ ÉCRITS, PREPARES EN AMONT BIEN AVANT L’ARRESTATION DES CONCERNÉS. LES PHOTOS DES SUPPOSES COUPABLES SONT APPOSÉS EN TÊTE D'AFFICHE DES ARTICLES POUR UNE LARGE DIFFUSION SUR LE NET ET DONNER L’IMPRESSION D’UNE CULPABILITÉ. LES DÉLITS IMAGINAIRES SONT PROGRAMMÉS. LE PROCUREUR EST SAISI EN AMONT POUR VALIDER DES ARRESTATIONS PLANIFIÉES ET DONNER L'ILLUSION QUE C'EST LE DROIT QUI EST DIT. IL FAUT MARQUER LES ESPRITS. LES EXPRESSIONS DU GENRE » NOS RADARS NOUS INFORMENT QU’UN GROS POISSON EST PRIS ». NOUS REVIENDRONS SUR CETTE AFFAIRE QUI SENT LE SOUFRE. IL NOUS REVIENT QU’IL A COMMIS TEL OU TEL DÉLIT. TOUT EST PLANIFIÉ PAR LA CELLULE DE COM. ON UTILISERA L'EXPRESSION CONSACRÉE " LAISSONS LA JUSTICE FAIRE SON TRAVAIL. ELLE EST INDÉPENDANTE"
DE NOMBREUX CITOYENS SONT EMPRISONNÉS DE MANIÈRE ARBITRAIRE AVEC DE TELS PROCÉDÉS MEDIATICO POLITIQUES.
CERTAINS MÉDIAS NE SONT QUE DE SIMPLES COURTIERS DU RÉGIME, UNE SORTE DE BOÎTE À LETTRES.

4.Posté par PAPE le 02/04/2016 09:53
AINSI DONC ON VIENT D'APPRENDRE QUE LES PRÉSUMÉS TERRORISTES DE MBOUR ONT ÉTÉ LIBÉRÉS

http://www.leral.net/Rebondissement-Les-presumes-jihadistes-de-Mbour-liberes_a168703.html

TOUT ÉTAIT FAUX, MONTE DE TOUTES PIÈCES. DU JOUR AU LENDEMAIN, DES CITOYENS SONT ACCUSÉS DE MOTIFS GRAVES. LA PRESSE EN FAIT SES CHOUX GRAS. LES GENS SONTJETES EN PÂTURE A LA UNE. AUCUNE VÉRIFICATION N'EST FAITE. LES INFORMATIONS DONNÉES PAR LE RÉGIME SONT LIVRÉES TELLES QUELLES. AUCUNE ANALYSE.
N'OUBLIEZ JAMAIS QU'UN ÉTAT MENT,SURTOUT CELUI DE MACKY SALL.
CES PAUVRES GENS VONT ILS ÊTRE INDEMNISÉS? LEURS VIES SONT DÉTRUITES POUR RIEN, NADA.
LA PRESSSE RECONNAÎTRA ELLE D'AVOIR COMMIS UNE ÉNORME BOURDE?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter