Evasion de « Boy Djinné »: la thèse de la complicité d’un maton



Evasion de « Boy Djinné »: la thèse de la complicité d’un maton
Un garde pénitentiaire a-t-il facilité l’évasion de « Boy Djiné » ? La question vaut tout son pesant d’or. Selon «Walfadjiri », «Boy Djinné a eu l’audace de se connecter via facebook avec un agent de la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Diourbel. Ledit message intercepté, « Boy Djinné » y dit qu’il va retourner en prison.
Pis, «l’enquête a révélé que c’est ce même agent qui se trouvait au niveau du portail principal au moment de l’évasion de «Boy Djinné», indique la source.

Et curieusement, le maton qui détenait son arme à feu, n’en a pas fait usage en tirant des balles de sommation afin de stopper les fugitifs. Bien au contraire, il est resté inerte. Autre détail relevé dans l’enquête, trois (6) des évasions de «Boy Djinné», depuis qu’il était mineur, enregistrées dans cette prison, se sont déroulées au moment où l’agent incriminé était de service. 


Jeudi 21 Janvier 2016 - 11:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter