Evénements de Touba: coup de colère de Serigne Cheikh Maty Leye, Cissé LO demande pardon, l’enquête « freinée »



 Chaude ambiance ce week-end dans la ville sainte. Le khalife général des mourides est en colère. Et ce ne sont pas les émissaires du président Sall dont trois (3) ministres de la République, Abdoulaye Daouda Diallo (Intérieur), Aly Ngouille Ndiaye (Mines) et Khadim Diop (Restructuration des zones inondées » qui diront le contraire. Dépêchés par le chef de l’Etat pour sensibiliser Serigne Cheikh Maty Leye sur ce qui est convenu d’appeler les événements de Touba où le coordonnateur de l’Alliance Pour la République (APR) à Mbacké et vice-président de l’Assemblée nationale a vu ses deux maisons, sa voiture et sa boulangerie complètement calcinées par les talibés de Serigne Abdou Fattah Mbacké après la diffusion de la fameuse bande sonore de Moustapha Cissé LO.


Dans tous ses états, le khalife général des mourides dit-on, n’a pas manqué d’asséner ses vérités à la délégation de Macky Sall. Pour Serigne Cheikh May Leye, « au-delà de Serigne Abdou Fattah, Cissé Lo s’en est pris à la famille de Serigne Touba ». Pis, le khalife qui a pris connaissance des propos de Moustapha Cissé LO, se dit profondément atteint ». Ce, au moment où les 19 personnes alpaguées le jour même des événements hument l’air de la liberté. On parle de la main mise de Sokhna Maï Galass, fille de Serigne Fallou Mbacké, deuxième khalife général des mourides, qui aurait été intransigeante quant à la libération des poursuivis.


L’enquête est ainsi freinée. L’audition programmée de Serigne Abdou Fattah Mbacké n’a même pas eu lieu. Pour sa part, Moustapha Cissé LO a présenté ses plates excuses.


Lundi 23 Juin 2014 - 11:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter