Evocation du dossier Karim à Genève: défense et partie civile croisent le fer, ce mercredi

Ils avaient promis d'internationnaliser le dossier. C'est chose faite. Depuis hier, les avocats de Karim ont commencé à rallier Genève (Suisse) où les avocats de l'Etat du Sénégal sont aussi annoncés. La bataille judiciaire entre Wade-fils et le pouvoir en place dans le cadre du procès pour enrichissement illicite, y a été transférée.



Evocation du dossier Karim à Genève: défense et partie civile croisent le fer, ce mercredi
Tous les chemins mènent à la capitale Suisse où un pugilat verbal est en vue devant le groupe de travail. Après un procès houleux qui a abouti à la condamnation du fils du président sortant à six (6) ans de prison, puis le face-à-face  devant la Cour suprême, la bataille judiciaire y est transférée. Aussi bien pour les avocats de l’Etat du Sénégal que la défense du célèbre détenu de la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Rebeuss. L’ancien Bâtonnier, Me Yérim Thiam et Me Ali Fall sont déjà sur place, sert «l’As ». Et ils seront rejoints par leurs confrères, Mes Moussa Félix Sow, Moustapha Mbaye qui ont quitté Dakar, hier. Expert dans le domaine des affaires, Me Barthélémy Faye du barreau de Paris est aussi annoncé. L’objectif de la partie civile est de « démonter le rapport du groupe de travail des Nations Unies faisant état de violation des droits de Karim».
 
 
Me Seydou Diagne dans la défense de Wade-fils, a quitté la capitale sénégalaise ce week-end en direction de Genève. Son confrère, Me Ciré Clédor LY va prendre son vol aujourd’hui pour blinder davantage leurs dossiers. 


Lundi 31 Août 2015 - 08:59



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter