Évolution bicamérale ou chaos politique au Sénégal !!!



Évolution  bicamérale ou chaos politique au Sénégal !!!
Chers amis, depuis l'alternance 2012 je rédige des articles sur Facebook, dans le but d'informer sur les conséquences des politiques publiques et aussi d'anticiper sur les évènements à venir! Sur cet article, j'aimerai anticiper sur ce qui risque de se passer dans un an ou plus et qui aura des conséquences politiques graves sur la marche du pays !

Le contexte politique, les contre poids politiques et les incertitudes politiques guideront votre lecture.
 
Le régime actuel mène plus une politique de partage de postes politiques et administratifs, pour mettre des acteurs de l'alternance à l'abri de l'argent et du pouvoir! En plus, il favorise la transhumance  pour réduire les forces de l'opposition et de la société civile! Il crée des nouvelles institutions pour caser le plus de partisans possible afin de bien mailler le territoire!
 
Malheureusement, les effets  pervers de cette politique d'équilibre se traduisent par la création de contre poids politiques en lieu et place de la réduction de la force de l'opposition et des contre pouvoirs! Ainsi différents groupes dispersés se préparent inconsciemment à l'assaut du régime!  Il s'agit de (petits et grands partis d'opposition, marabouts, étudiants, dissidents à l'intérieur du parti au pouvoir et la coalition, la diaspora, la presse, syndicats,  l'administration en partie, et d’acteurs économiques, etc... ).
 
Maintenant quelles sont les conséquences de l'avancée de ces groupes en ordre très dispersé? Est ce que cette nouvelle configuration politique aura des effets néfastes sur le système en place?
 
Les effets ne vont pas tarder, car les conseillers du Président ont mal fait de proposer un calendrier électoral en deux temps (législative et présidentielle). Les élections législatives vont être une opportunité pour ces groupes qui pourront être majoritaire à l'Assemblée Nationale et vont se préparer aux élections présidentielles! Il ne fallait pas découpler les élections législatives et présidentielles !  

Alors, pour la deuxième fois de notre histoire politique,  l'Assemblée risque de reprendre son pouvoir souverain qu'elle avait perdu en 1962. Le pays sera bloqué car le gouvernement sera limité sur la mise en œuvre des politiques publiques! Le pire c'est que les acteurs de l'opposition  égoïstes vont  défendre leurs intérêts personnels contre ceux du peuple qui ne va pas se laisser avoir par les représentants de la société : ce sera le chaos ou l’anarchie  politique !

On risque un blocage institutionnel, l’instrumentalisation des acteurs publics par des lobbies et la corruption politique à outrance !

L'avenir politique du Sénégal est précaire, car nous n'avons pas encore des organisations politiques bien structurées et la montée en puissance de groupes inexpérimentés actuellement risque d'empirer la situation politique, économique et financière !

Tout ça n'est que la conséquence des politiques personnelles des chefs d'État successifs mal entourés, qui ont voulu s'accaparer d'un pouvoir qui n'appartient qu'à Dieu, dont la volonté s'exprime par le suffrage universel!

Des  grandes interrogations méritent notre réflexion: l’opposition majoritaire à l’Assemblée, les rapports entre les pouvoirs législatif et exécutif, le rôle  futur du Président de la République ? Le risque du pouvoir  de la rue par le peuple ? Ce chaos pourrait-il profiter au pouvoir judiciaire  et aux collectivités locales qui trouveront  une opportunité pour affirmer leur souveraineté ?
 
Sidy FALL, Exécutif Manager                                                                           
Master Droit Public- Sciences Politiques. 
Master Marketing – Management.


Mardi 16 Août 2016 - 15:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter