Ex Fnpj : les ex Daf et chef comptable accusés de détournement.

Une affaire de détournement de deniers publics accable l’ex Fonds national de promotion de la jeunesse (Fnpj). En effet, Cheikh Mouhamed Ndiaye et Ramatoulaye Sow, respectivement Directeur administratif et financier (Daf) et chef comptable sont accusés d’avoir grugé l’ex agence de 66 millions de francs Cfa. Les deux accusés qui sont en couple risquent de perdre gros dans cette affaire.



Cheikh Mouhamed Ndiaye et Ramatoulaye Sow ont fait face hier au Tribunal correctionnel pour les faits de détournement de deniers publics portant sur la somme de 66.445.000 millions de francs Cfa.

Cette affaire remonte à l’année 2005 après la découverte d’un gab dans les dépenses de l’ex Fnpj. Des audits internes menés estiment la somme manquante à plus de 66 millions de francs Cfa. Ce qui va déclencher la plainte de l’ex Administrateur et Directeur général de cette agence.

L’ex Daf dégage néanmoins toute responsabilité dans cette affaire : «Tous les décaissements étaient autorisé par l’Administrateur général Condetto Niang. Et tous les chèques signés l’ont été suite à une note d’intérim du patron du Fnpj », déclare Mouhamed Ndiaye.

Mais Mouhamed Ndiaye et Ramatoulaye Sow risquent gros dans cette affaire. En effet, l’Agent judiciaire de l’Etat réclame un milliard de dommage et intérêts, et les accusés qui se sont mariés entre temps peuvent voir l’ensemble de leurs biens être saisis.

Ousmane Demba Kane

Vendredi 18 Décembre 2015 - 09:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter