Exclusif ! Macky reçoit des suspects à la Présidence. Erreur ou ignorance ?

Le vendredi 13 avril, au journal de 20h de la Rts, Baba Diaw, le nouveau conseiller de Macky présente deux nouveaux partenaires qui viennent d’être reçus par le Président. Il s’agit de Claude Dauphin et Jean-Pierre Valentini, respectivement Directeur Général et directeur Afrique de la Société Trafigura. Mais il se trouve que ces deux personnages étaient directement impliqués dans une sombre affaire en Côte d’ivoire et écroués. Les faits remontent à 2006. Mais aussi en 2011, les mêmes sont accusés de corruption d’un politicien jamaïcain. Enquête exclusive de xibaaru.com.



Exclusif ! Macky reçoit des suspects à la Présidence. Erreur ou ignorance ?
Dans son édition du mercredi 20 septembre 2006, le journal panafricain Afrik.com, par la plume du journaliste Habibou Bangré, dans un article intitulé « Côte d’Ivoire : deux Français écroués dans l’affaire des déchets toxiques », écrivait ceci : « Deux cadres français de Trafigura Beheer BV ont été écroués, lundi à Abidjan, dans le cadre de l’affaire des déchets toxiques déversés dans la capitale ivoirienne. Claude Dauphin et Jean-Pierre Valentini sont accusés d’infraction à la législation et d’empoisonnement ».

Dans la suite judiciaire, l’entreprise Trafigura Beheer BV a été condamnée en 2010, pour avoir exporté de façon illégale des déchets toxiques depuis le port d’Amsterdam jusqu’en Côte d’Ivoire à bord d’un cargo, le Probo Koala. Mais la compagnie n’a pas été poursuivie pour le rejet de ces déchets, qui ont causé 16 décès et ont eu des conséquences dramatiques sur la santé de dizaines de milliers de personnes. Et de nombreux éléments prouvent la culpabilité de Trafigura en particulier des échanges de courriels internes, qui montrent que la direction de Trafigura connaissait parfaitement la dangerosité des déchets et a fait le choix de les envoyer en Afrique pour s’en débarrasser à moindre frais.

Ensuite le journal l’intelligent d’Abidjan avait mis en exergue les affinités entre la direction du Port et Trafigura : « Des documents obtenus par Greenpeace ont montré que le directeur général du port d’Abidjan avait séjourné à Paris, dans un hôtel de luxe, aux frais de Trafigura Beheer BV et cela seulement quelques mois avant le déversement des déchets toxiques dans le port par le cargo affrété par Trafigura. Le directeur général du port semble avoir joué un rôle dans l’affaire des déchets. Peu de temps après le déversement des déchets, les autorités portuaires d’Abidjan ont laissé partir le cargo. Autant d’éléments qui ont amené le comité d’enquête ivoirien à conclure, dès novembre 2006, que les autorités portuaires étaient impliquées dans l’opération de déversement des déchets et le départ très rapide du Probo Koala. Et malgré tout cela, le directeur général du port avait été réintégré à son poste par le président ivoirien »


Exclusif ! Macky reçoit des suspects à la Présidence. Erreur ou ignorance ?
Les démêlés judiciaire de Trafiquera ne s’arrêtent pas là car Trafigura a fait l’objet en février 2011, d’une enquête menée par le procureur public des Pays-Bas sur un cas de corruption avérée. Trafigura est en effet soupçonnée d’avoir payé des pots de vin à un homme politique de premier plan en Jamaïque, en 2006. La multinationale est soupçonnée d’avoir soudoyé cet homme politique jamaïcain pour obtenir une extension de contrat concernant du pétrole nigérian.

Et ces mêmes personnes suspectées sont reçus par Macky Sall. Ils ont été introduits dans le bureau présidentiel par Baba Diaw, patron de Itoc et conseiller de Macky. Ce dernier ignorait-il l’implication de Trafigura dans ces histoires sombres avant de les recevoir ? Mais Baba Diaw le savait et n’ignore absolument rien de la société car Trafigura et Itoc ont un long compagnonnage. Et xibaaru.com a mené ses investigations pour vous faire toute la lumière sur le deal Itoc-trafigura…(à suivre)

Doudou Andy NGOM.xibaaru.com


Lundi 16 Avril 2012 - 16:52




1.Posté par deug rek le 16/04/2012 21:31
k'il dégage leur visage sont même suspect

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter