Exclusion de Fada du PDS: la réaction de Mamadou Diallo du groupe des réformateurs



Exclusion de Fada du PDS: la réaction de Mamadou Diallo du groupe des réformateurs
La pilule de l’exclusion de Modou Diagne Fada du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) ne passe pas du côté du groupe des réformateurs. Membre dudit groupe, Mamadou Diallo ne cache pas sa colère. Selon lui, la commission de discipline du PDS n’est rien d’autre qu’une «commission de liquidation de responsables gênants» tout en qualifiant cette exclusion d’«arbitraire» et «contraire au règlement du parti». «Pour moi, cette commission de discipline du PDS n’en est pas une. C’est juste une commission de liquidation de responsables qui posent de débats sérieux au sein du parti. C’est cette même commission qui avait scellé le sort d’Idrissa Seck, exclu Serigne Diop et tant d’autres responsables », s’offusque le réformateur.


Le partisan de Modou Diagne Fada clame à qui veut l’entendre que «personne ne peut se réclamer plus qu’eux du PDS pour avoir fait  toutes leurs humanités dans ce parti». «Ceux-là qui s’agitent aujourd’hui pour défendre le parti l’ont toujours combattu. Madame Aida Mbodj a eu à traiter Me Wade de ‘’Fantômas’’. Babacar Gaye en quittant le PDS en 1998 a eu à traiter Me Wade de tous les noms oiseaux. Donc l’opinion doit reconnaitre les véritables militants du PDS. Nous sommes des militants loyaux mais qui disent la vérité. Nous disons la vérité à Abdoulaye Wade parce qu’il ne s’agit de l’intérêt du frère secrétaire général mais nous cherchons à préserver l’intérêt du parti», scande l’ancien secrétaire général de l’UJTL (Union des Jeunesses Travaillistes et Libérales) de Kaolack.


«Me Wade a fait tout ce qu’il devait faire. Pour parachever son œuvre, pour que son legs soit préservé, il faut que les militantes et militants du PDS se disent des vérités. Aujourd’hui, nous n’avons plus un parti politique. Un parti politique doit être bien organisé, structuré avec des instances qui fonctionnent. Sillonner le pays, vous ne verrez pas une seule structure du parti qui fonctionne normalement et nous prétendons revenir au pouvoir en 2017. Je dis que ce n’est pas possible », formule Mamadou Diallo. 


Samedi 17 Octobre 2015 - 11:54



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter