Exécution de Sénégalais: Le chef de l’Etat surpris du "mépris" des autorités gambiennes



Exécution de Sénégalais: Le chef de l’Etat surpris du "mépris" des autorités gambiennes

Exécution de Sénégalais: Le chef de l’Etat surpris du "mépris" des autorités gambiennes
 Le président de la République du Sénégal, Macky Sall  a dit être « surpris » du mépris des autorités gambiennes à l’égard du Sénégal après l’exécution  de 9 détenus condamnés à mort dont deux Sénégalais. Il a fait cette déclaration à son retour de voyage d’Afrique du Sud. Le président Sall a déploré le fait que les deux Sénégalais soient exécutés en violation des conventions internationales qui imposent aux pays qui veulent exécuter des citoyens des autres Etats  d’informer les autorités du pays de la personne concernée.  Il se désole aussi du fait que Yaya Jammeh ait agi au mépris des rapports de voisinage que les deux Etats doivent cultiver.
Macky Sall demande à son homologue gambien d’épargner le  seul Sénégalais qui attend dans les couloirs de la mort des geôles de Banjul.  Il annonce également sa décision de faire convoquer l’ambassadeur de Gambie à Dakar pour l’informer de la position des autorités sénégalaises. «  S’il ne défère pas à la convocation à l’heure indiquée, il quittera le Sénégal », a mis en garde le président Sall.


Mercredi 29 Août 2012 - 01:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter