Expulsion de l'opposant Gambien: Cheikh Sidya Bayo obtient un délai supplémentaire à Dakar!

Cheikh Sidya Bayo est toujours à Dakar. Le jeune qui avait revendiqué la tentative de coup d'Etat avorté contre le régime de Yaya Jammeh, est sauvé par le recours de ses avocats devant la Cour Suprême.



Expulsion de l'opposant Gambien: Cheikh Sidya Bayo obtient un délai supplémentaire à Dakar!
Cheikh Sidya Bayo qui devait embarquer hier à 23h pour la France a été sauvé par le recours devant la Cour Suprême de ses avocats, mais aussi par la perte de son passeport. En effet l'article 73 aliéna 3 de la loi 2008- 25, portant création de la Cour Suprême du Sénégal, interdit aux autorités administratives d'expulser un étranger du territoire national si un recours aux fins d'annulation de la décision a été déposé à la Cour Suprême.
Un coup des avocats de Bayo, qui a sauvé le jeune opposant qui sera édifié sur son sort dans 8 jours au plus informe « l'Observateur ». Cependant tout était prêt pour appliquer la mesure d'expulsion de l'opposant de l'homme fort de KanilaÏ, mais il y avait déjà un autre problème, le passeport de Bayo était introuvable. Comme par extraordinaire, cette disparition de son passeport vient se greffer à la saisine de la Cour Suprême par ses avocats.

Toutefois, ces avocats, Me Bamba Cissé et Me Assane Dioma Ndiaye estiment que rien a été respecté dans cette affaire. Ils promettent d'aller jusqu'au bout du combat et d'user de toutes les voies pour éviter l'expulsion de leur client. Surtout que l'arrivée de la dépouille de son père est prévue à Dakar, suivie de son enterrement dimanche prochain à Touba. Un des avocats de Bayo de confier qu' « au moins si l'Etat respecte la loi, Bayo pourra rester au Sénégal jusqu'au dimanche et assister à l'enterrement de son père ».

Lamba Ka

Jeudi 8 Janvier 2015 - 12:00




1.Posté par Leuk le 08/01/2015 17:40
Le Sénégal est un Pays de Droit et de respect de libertés individuelles.
Il devrait le rester. Nous devons encore faire des efforst dans le sens du respect strict des lois.

Par ailleurs, dans une affaire de complot ou d'attentat, il faut pas y aller trop vite sous le coup de je-ne-sais-quoi. Il faudrait mener une enquête minutieuse et en référer à la Justice Sénégalaise.


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter