F.N.S.P– Mom sarew: « Quand Macky clignote à gauche, il fait marche arrière »



F.N.S.P– Mom sarew: « Quand Macky clignote à gauche, il fait marche arrière »

"Décidément, le régime de Macky SALL est difficilement saisissable par sa capacité à changer d'opinion au gré des circonstances pour mieux masquer son incurie, son manque de volonté et de vision", selon Front National de Salut Public (F.N.S.P)  Mom sarew. Quand Macky SALL clignote à gauche, c'est pour faire marche arrière. Pour s'en convaincre, il suffit d'observer les nombreux revirements et renoncements qui ont marqué ses deux premières années. L'une des plus symptomatiques de cette instabilité est « Plan Sénégal émergent », la remise en cause des conclusions de la CNRI, le vote en catimini de l'acte 3 de la décentralisation.


Le président Macky SALL disait récemment « Le Sénégal rembourse 57 milliards chaque mois pour une dette de l'Ancien Régime» » et il rajoutait plus tard « qu'il est indispensable de mettre fin à la spirale dangereuse de croissance de la dette publique qui représente 38,6% du PIB en 2011 contre 20,7% en 2006 ». Selon Mom-Sarew, le Pse va doubler la totalité de l'endettement du Sénégal.


Il déclare que cette orientation est d'autant plus troublante que des conflits latents subsistent entre les différents organes chargés du pilotage de ces différents programmes. Le Ministère chargé de la planification, la primature, le ministère des Finances, les officines logées à la présidence et le mystérieux lobby Disso (qui a empoché au passage plus de 2 milliards de FCFA) se disputent le pilotage de ces différents programmes.


Pour ce qui est des arguments utilisés par l'entourage présidentiel pour attaquer les conclusions de la Commission Nationale de Réforme des Institutions (C.N.R.I)Mom-Saréw les juge infondés et purement partisans. « Tout en dénonçant le budget astronomique de 1 milliard de FCFA utilisés par la C.N.R.I, nous encourageons l'application de toutes ses recommandations. Nous regrettons que les problématiques liées à la maîtrise de notre souveraineté comme la planification, la monnaie, le contrôle de la dette, le patriotisme économique et la culture ne soient pas renforcées parmi les préconisations de la C.N.R.I », selon le communiqué.



Dimanche 23 Février 2014 - 10:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter