FASTEF - Grève de la faim des sortants de la promo 2013 : 3 évacuations déjà



FASTEF - Grève de la faim des sortants de la promo 2013 : 3 évacuations déjà
Pour exiger leur recrutement, les sortants de la promotion de la FASTEF (Facultés des Sciences et Techniques de l’Education et de la Formation) sont au troisième jour de leur grève illimitée de la faim entamée samedi dernier. «Trois (3) ans de chômage, c’est trop. Nos places sont dans les classes et non dans la rue », lit-on sur le mur. Au nombre de 23 dont quatre (3) filles, ces derniers sont dans la salle C de la faculté. «Les autres sont allés chercher leurs bagages parce qu’il n’est pas question d’arrêter», décrète le coordonnateur des sortants de la FASTEF, Al Fousseyni Keïta.

«Il n’est pas question d’arrêter, on est prêt à tout, s’il le faut mourir sur les lieux, donner notre vie pour nos droits. On est victime d’une injustice, s’ils le veulent, ils n’ont qu’à venir nous enterrer », scande ce dernier.
 
«Le président de la République, il avait pris l’engagement en janvier 2014 de recruter tous les sortants de la FASTEEF, jusqu’à présent, cela ne se matérialise pas. L’année dernière, ils ont pris 368 et laisser le reste. Vous voyez combien c’est injuste, c’est une discrimination que nous dénonçons. Nous voulons être rétablis dans nos droits », crie Al Fousseyni Keïta qui annonce l’évacuation de trois (3) étudiants.
Une gréviste a son bébé sur le dos. «Je ne peux pas laisser mon bébé à la maison, je ne suis avec personne, elle n’a que six (6) mois et je dois être là avec le groupe». Pour le moment, aucune autorité n’a pris contact avec eux mais le khalife de la famille Omarienne, Thierno Madani Tall promet de faire quelque chose après la ziarra annuelle de Thierno Seydou Nourou Tall, sert la Sud fm. 


Lundi 25 Janvier 2016 - 17:36



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter