FC Barcelone, "Nous nous approchons du Barcelone de Pep Guardiola"

Passé en conférence de presse, ce samedi, Luis Enrique a fait le tour de l'actualité de son Barça, qu'il juge de plus en plus ressemblant à celui de Pep Guardiola.



FC Barcelone, "Nous nous approchons du Barcelone de Pep Guardiola"
Au moment d'affronter Levante, ce dimanche à 21H00 à Valence, le FC Barcelone de Luis Enrique, actuellement leader de la Liga, se cherche encore une carburation et un mode de fonctionnement. Passé devant la presse ce samedi, le technicien catalan a parlé de vivre au jour le jour. "Je ne regarde pas qu'en l'espace de 21 jours, il y a sept rencontre à disputer. Tout ce que je sais c'est que pendant cette longue campagne, je vais utiliser beaucoup de joueurs. Nous devons seulement nous concentrer sur le seul match que nous pouvons contrôler, c'est-à-dire le suivant. Et même si j'ai une perspective des évènements à long terme, je vais me la garder.

"Maintenant l'objectif est de gagner à Levante, et en fonction de cela nous verrons pour la suite. L'objectif est d'être meilleur quenotre rival, mais il ne faut pas oublier que dans ce sport, il y a deux équipes. Nous ne jouons pas tous seuls. Nous ne sommes pas le centre du monde. C'est évident que nous faisons parti des favoris pour le titre, mais il faut encore le prouver."

Au sujet de Lionel Messi et du turn-over, l'entraîneur catalan a mis les choses au clair. "Il fera parti du roulement en fonction de ce que je vois et selon les nécessités de l'équipe. Si je vois que pour lui et l'équipe, il doit jouer toutes les minutes, il les disputera. Mais je comprends que c'est difficile de contrôler toutes les minutes de la saison. Je ferai en fonction des nécessités."
Puis Luis Enrique est allé sur le terrain des comparaisons. Pour lui, son Barça est en train de ressembler à celui de Pep Guardiola. "Avec de l'espoir nous nous approchons de cette idée. Mais ici nous nous sommes mal accoutumés. Il va falloir aller pas à pas. C'est évident que le Barça presse haut mais il faut le faire bien et aussi prendre des risques. Attaquer avec ordre permet de bien défendre."

Interrogé sur la pression qui entoure son poste, Luis Enrique n'a pas manqué d'humour. "Cela ne me préoccupe pas beaucoup parce que ma femme me critique déjà (,,,) Les louanges nous affaiblissent. Nous ne sommes pas aussi bons quand nous gagnons et pas aussi mauvais que nous perdons."

goal.com

Dimanche 21 Septembre 2014 - 11:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter