FIFA, bière, et minijupe ne font pas toujours bon ménage

La FIFA va examiner si les tenues portées par une trentaine de femmes lors du match Pays-bas-Danemark, lundi 14 juin, tombent sous le coup des lois de l’ambush marketing. Ces lois sanctionnent les compagnies qui essaient de profiter de la visibilité d’un événement sans contrepartie financière. Ce jour-là des Néerlandaises se sont présentées au match dans une tenue qui pourrait être associée à une bière hollandaise. Or cette bière n’est pas la bière partenaire de la FIFA. Les jeunes femmes ont été exclues du stade et interrogées par la FIFA avant d’être relâchées.



Les fans néerlandais célèbrent la victoire de leur équipe contre le Danemark en Coupe du monde, le 14 juin 2010. Au milieu du groupe, des jeunes femmes portant la tenue incriminée par la FIFA.
Les fans néerlandais célèbrent la victoire de leur équipe contre le Danemark en Coupe du monde, le 14 juin 2010. Au milieu du groupe, des jeunes femmes portant la tenue incriminée par la FIFA.
Les avocats de la FIFA ne plaisantent pas avec l’ambush marketing, même quand ils sont face à des jeunes femmes blondes et jolies. Les demoiselles qui ont été expulsées du stade portaient des tenues orange qui dévoilaient largement leurs jambes. Bavaria, une marque de bière hollandaise, leur avait donné gratuitement ces vêtements lors d’une campagne promotionnelle d’après la presse sud-africaine.

Cela a irrité la FIFA car la marque de bière en question n’est pas le sponsor officiel de la Coupe du monde. Et profiter de la visibilité offerte par un événement sportif sans contrepartie financière tombe sous le coup des lois de l’ambush marketing, qui ont été validées par le parlement sud-africain.

La marque de bière hollandaise a cependant réussi son opération. L’expulsion du stade des pin up en orange lui a en effet valu une belle publicité. La direction de Bavaria a beau se montrer offusquée, elle n’en est pas à son premier coup d’éclat : lors de la Coupe du monde en Allemagne en 2006, des supporters s’étaient présentés dans les tribunes avec des pantalons qui portaient le logo de la marque. Ils avaient été sommés d’ôter leurs pantalons, mais Bavaria avait prévu le coup et avait distribué des shorts sans logos aux supporters.

Rfi

Mercredi 16 Juin 2010 - 13:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter