#FMLF2015 : Les jeunes entrepreneurs prennent d'assaut Liège

Le Forum Mondial de la Langue Française 2015 s'ouvre ce lundi 20 juillet à Liège en Belgique. A la veille déjà, la ville vit aux couleurs et aux rythmes de cet événement. Près de 1000 participants sont attendus. Les jeunes qui constituent le gros lot du contingent vont rivaliser de créativité. A peine arrivée de l'aéroport, ils adoptent le slogan du #FMLF2015 "CréActivez vous".



Le centre de théâtre de Liège en Belgique est en pleine effervescence. Il ne s’agit point d’une œuvre théâtrale qui est au programme ce dimanche 19 juillet 2015. Mais, c’est plutôt un point d’accueil et d’inscription de plusieurs centaines de jeunes venant des pays francophones des quatre coins du globe terrestre. A la place Cockerill déjà, on sent l’animation, cette envie débordante des jeunes entrepreneurs de s’affronter via leurs projets, leur créativité. Cette place est le point de ralliement des participants au Forum Mondial de la Langue Française (FMLF2015) qui arrivent de l’aéroport avant d’aller se faire enregistrer au centre de théâtre situé à moins près de 500 mètres.
 
Cette grande messe de la langue française sera l’occasion pour les entrepreneurs d’étaler leurs projets dans les domaines de l’environnement, des Technologies de l’information et de la Communication (TIC), de la Santé entre autres. Des applications seront proposées et exposées durant les ateliers comme également un hackton qui va mettre aux prises les meilleurs dans le domaine du développement et de programmation de logiciels libres va se tenir.  
 
 

Le Commissaire général du Forum Mondial de la Langue Française (FMLF), Philippe Suinen évoque l’utilité de ces applications. A l’en croire, elles vont, selon lui, favoriser la santé à distance, en tenant à souligner le cas d’Ebola, mais aussi, a-t-il poursuivi, l’enseignement à distance et la façon de gérer l’environnement au dépend du numérique. «Il y a une sorte d’incitation qui va être formulée à l’endroit des jeunes. Il faut ainsi les laisser s’exprimer. C’est le but du forum, de façon à ce que les politiques valorisent du mieux le numérique, en tiennent compte et ne commettent pas d’erreur dans cette orientation», a déclaré le Commissaire général du FMLF.
 

 

Philippe Suinen regrette que «contrairement à Québec, pour ce forum nous n’atteindrons pas les 1500 participants parce que nous avons misé sur la qualité et toucher des gens qui ont véritablement un projet et qui vont contribuer au développement d’activités et de leur pays respectif».
 
Malheureusement comme à Québec, a-t-il déploré, «il y a certains visas qui n’ont pas été donnés parce qu’il y a une sorte de resserrement des politiques migratoires qui fait que c’est assez difficile pour un jeune sans emploi de pouvoir prouver qu’il reviendra au pays. Ce qui est paradoxale, c’est qu’ils viennent ici pour pouvoir développer au mieux leurs activités».
 


Dimanche 19 Juillet 2015 - 17:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter