FUSD : « Passeport Sénégalais introuvable en Russie, l'expulsion en vue »



Les ressortissants Sénégalais en Russie n'en peuvent plus. Ils vivent sans cesse le calvaire et la peur d'une expulsion. A ce jour cette commission demeure absente du territoire Russe alors que ce pays ne donne des "registracia" visas de séjours annuels renouvelables qu'à ceux dont les passeports ont au moins 18 mois jusqu'à la date d'expiration.

Le Président Macky Sall lors de son séjour en Russie pour les besoins du sommet du G-20 en septembre 2013 avait, à la suite d'une demande des ressortissants, principalement les étudiants, promis l'envoi d'une commission fixe pour le renouvellement des passeports Sénégalais.

Les premiers passeports biométriques avaient été issus en 2010 de ce fait un groupe assez important se retrouve sans le précieux sésame avec le risque de se voir expulser du territoire Russe. Certains de nos compatriotes désespérés de voir cette fameuse commission se voient obligés de rallier Dakar à leurs propres frais pour pouvoir renouveler leurs passeports afin d'obtenir un visa de séjour leur permettant de vivre, d'étudier et de travailler en Russie.

Selon le Front Uni des Sénégalais de la Diaspora (FUSD), cette situation constitue un déplacement coûteux étant donné que l'année scolaire a déjà commencé, elle va de septembre à juillet et que le billet d'avion sur Dakar ne coûte pas moins de 500.000 FCA.


Pour M. Kalidou Dia, le président de l'association des étudiants Sénégalais de Moscou « la bourse annuelle n'est que de 1500 Euros environ 1 million de FCA soit 84.000 FCA par mois et comme les étudiants ne peuvent pas travailler, c'est quasiment impossible pour la majorité d'effectuer ce déplacement. Donc à moins qu'une commission soit déplacée en Russie dans les plus brefs délais certains de nos compatriotes risquent purement et simplement d'être expulsés sans possibilité de retour pour 5 ans, car quiconque devient illégal en Russie ne peut y retourner qu'après 5 années ».


Aussi sans ce visa de séjour nos compatriotes ne peuvent ni envoyer ni recevoir d'argent. Donc, ils se retrouvent financièrement isolés. Le FUSD exige des autorités Sénégalaises l'envoi immédiat d'une commission fixe comme promis par le chef de l'état pour palier sans délai à « ce problème qui n'honore pas notre diplomatie ».



Vendredi 7 Février 2014 - 10:53




1.Posté par malijet le 07/02/2014 16:45
Comme c'est révoltant.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter