Face à l'urgence, l'Italie privatise l'accueil des migrants



Face à l'urgence, l'Italie privatise l'accueil des migrants
Le 3 octobre 2013, le naufrage d'un bateau de migrants clandestins fait près de 400 morts, au large de l'île de Lampedusa au Sud de l'Italie. Deux semaines plus tard, Rome met en place le plan mare nostrum... Un programme de surveillance des eaux italiennes. En un an, Mare nostrum a permis de sauver 144 000 personnes. Mais face aux arrivées massives de migrants, les villes et régions du Sud de l'Italie sont débordées. Les structures d'accueil manquent. Les institutions sont débordées par les demandes d'asile et l'Italie se sent de plus en plus isolée.

RFI

Jeudi 9 Octobre 2014 - 11:29



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter