Face à la « honte » qui guette la 12 ème législature, Modou Diagne Fada met en garde



Face à la « honte » qui guette la 12 ème législature, Modou Diagne Fada met en garde
Quand les gens le murmurent tout bas, Modou Diagne Fada, président du groupe parlementaire des Libéraux Démocrates le dit tout haut. A qui veut l'entendre, le responsable libéral va au-delà de ceux qui traitent la 12 éme législature de « majorité mécanique ». Selon lui, cette 12e législature risque d'être la plus nulle de l'histoire de l'hémicycle du Sénégal. « Le niveau des débats n'est pas relevé. Il y a un manque de concertation entre la majorité et l'opposition parlementaire.


Moustapha Niasse, même s'il a le bon profil, reste quand même un allié.
Il n'a pas les coudées franches. Ce qui constitue un handicap. Aussi, le mode de scrutin qui mobilise les grandes coalitions ne permet pas l'instauration d'un bon dialogue parlementaire entre l'opposition et le pouvoir », se désole le président du Groupe parlementaire Libéral Démocrate. D'ailleurs, Modou Diagne Fada de marteler que « si le mode de scrutin était bon, on n'aurait pas eu cette majorité parlementaire écrasante ». A son avis, "c'est le mode de scrutin qui a occasionné la situation dégradante de l'Assemblée nationale". Sur "LeQuotidien", il finit par mettre en garde en disant que « si cette 12e législature ne se ressaisit pas, il risque fort d'être la plus nulle de toute l'histoire parlementaire du Sénégal ».
 


Jeudi 9 Octobre 2014 - 13:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter